Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Électricité au charbon : les pays du G7 annoncent l'arrêt de leurs aides à l'international d'ici fin 2021

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Le 21 mai, les ministres de l'Environnement du G7 « [se sont engagés] à prendre des mesures concrètes, d'ici la fin de l'année 2021, pour mettre un terme définitif à tout nouveau soutien gouvernemental aux projets internationaux de production d'électricité au charbon ». Au-delà des soutiens apportés directement par les gouvernements, l'accord trouvé dans le cadre du G7 porte aussi sur l'aide publique au développement, le financement des exportations et des investissements, ainsi que le soutien à la promotion financière et commerciale.

L'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni expliquent que la production d'électricité au charbon « est la principale cause de l'augmentation de la température mondiale ». Ils jugent donc que la poursuite du soutien à ce type de projets est incompatible avec le maintien à portée de main de l'objectif de limitation à 1,5°C de la hausse de la température moyenne mondiale.

Plus globalement, les sept puissances « [vont supprimer] progressivement » l'octroi de nouveaux soutiens gouvernementaux directs apportés aux projets internationaux fossiles à forte intensité de carbone. Cet engagement, dont l'échéance n'est pas fixée, fera toutefois l'objet d'exceptions « dans des circonstances limitées et à la discrétion de chaque pays ».

Réactions3 réactions à cet article

 

Cela veut strictement rien dire. Le charbon est le moyen de production financièrement le plus compétitif il n'a besoin d'aucun soutien et continuera allègrement à se développer. Le soutien sera transféré à l'industrie du gaz naturel pour continuer à ajouter de la pollution à la pollution.

Quid | 24 mai 2021 à 18h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Au-delà des déclarations incantatoires, que peuvent concrètement imposer les ministres de l'environnement à leurs collègues de l'industrie, de l'énergie ou des finances de leurs pays respectifs ? Qui plus est à coups d'engagements sans échéances fixées... ?

Pégase | 24 mai 2021 à 22h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On se moque du monde ! "se sont engagés à prendre des mesures concrètes"... qui osera voir là un engagement là-dedans ! Allez, au hasard... la France et ses banques arrêtent cette année de soutenir Engie en Amérique du sud...

dmg | 25 mai 2021 à 09h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RES : des systèmes de stockage d’énergie pour un rendement maximal RES