En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les arrêtés municipaux pleuvent pour interdire l'usage des pesticides

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

"Au nom du principe de précaution", une cinquantaine de communes en France ainsi que le département du Val-de-Marne ont aujourd'hui pris un arrêté pour interdire l'utilisation des pesticides sur leur territoire. L'arrêté médiatisé, pris par le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine) pour interdire l'épandage des pesticides à moins de 150 mètres des habitations, a lancé un mouvement. Si son arrêté a néanmoins été suspendu, le 27 août, par le tribunal administratif de Rennes, de nombreux maires français ont décidé de suivre l'élu écologiste breton. Jeudi 12 septembre, cinq grandes villes - Paris, Lille, Nantes, Grenoble et Clermont-Ferrand - ont aussi rejoint la bataille anti-pesticides sur l'ensemble de leur territoire.

Les communes souhaitent mettre la pression sur le gouvernement pour que la réglementation encadrant l'usage des pesticides évolue. "Il s'agit pour nous d'engager une démarche concertée pour faire changer la loi et concourir à la sauvegarde du patrimoine inestimable de la biodiversité sur nos territoires et de la santé de nos concitoyens", ont déclaré les cinq grandes villes, dans un communiqué commun. Depuis 2017, la loi de transition énergétique a déjà interdit l'utilisation de produits phytosanitaires chimiques par les collectivités pour entretenir les espaces verts et la voirie. Depuis 2019, cette interdiction a été étendue aux particuliers et aux jardiniers amateurs. Les élus se mobilisent après la proposition d'arrêté gouvernemental établissant une zone tampon de 5 à 10 mètres autour des habitations lors de l'épandage des pesticides. Ce texte est soumis à la consultation du public jusqu'au 1er octobre. Le gouvernement veut encourager les agriculteurs à s'engager volontairement dans des chartes locales. A ce jour, la consultation nationale a recueilli plus de 14.000 contributions.

Réactions2 réactions à cet article

 

Les maires voient la triste réalité ,celle qui agresse les habitants des communes .On se demande où est la raison des ministres .

sirius | 16 septembre 2019 à 12h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ces élus courageux et clairvoyants redonnent un peu de chair et d'âme à la chose publique, ce qui est loin d'être superflu par ces temps de débandade de la probité et de l'engagement désintéressé de l'ensemble des représentants du peuple qui courent.

Pégase | 17 septembre 2019 à 13h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager