En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'artificialisation des sols dans les Dom est déconnectée de la tendance métropolitaine

Aménagement  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Concernant l'artificialisation des sols, les tendances en métropole et dans les départements d'Outre-mer (DOM) ne suivent pas les mêmes évolutions, selon l'observatoire national de l'artificialisation. Ce dernier a mis à jour les données de l'artificialisation des sols, en incluant notamment les DOM.

Résultats ? Pour ces dernières années, il montre que dans les DOM, entre 2015 et 2016, une artificialisation de 575 hectares (ha) a été constatée, suivi d'un pic (environ 956 ha) sur 2016 et 2017, puis une diminution sur 2017 et 2018 (612 ha).

En France métropolitaine, le rythme de l'artificialisation a augmenté à partir de 2015 (21 834 ha) arrivant, en 2018, à 23 295 ha pris sur les sols agricoles et naturels.

   
   

Réactions1 réaction à cet article

 

Artificialisation des sols agricoles : s'il y a des acheteurs de terres agricoles pour les bétonner, c'est bien qu'il y a des vendeurs.
Un certain travail d'introspection s'impose donc au sein de la profession agricole. Et tant pis pour l'habituel et lénifiant discours victimisé (et de double langage...) de la FNSEA sur le sujet.

Pégase | 31 mars 2020 à 21h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager