En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

EDF obtient le report des contrôles du réacteur 2 de Tricastin en raison de la vague de froid

Energie  |    |  Agnès Sinaï Actu-Environnement.com

Après examen des justifications techniques apportées par EDF, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a donné, le 12 janvier, son accord au redémarrage de neuf des douze réacteurs concernés par l'anomalie de la concentration en carbone de l'acier des cuves des générateurs de vapeur fabriqués par Japan Casting and Forging Corporation.

Il s'agit de réacteurs situés dans les centrales de Bugey, Dampierre, Saint-Laurent des Eaux, Tricastin, Fessenheim et Gravelines.

Le 18 octobre 2016, l'ASN avait prescrit à EDF de réaliser, sous trois mois, des contrôles complémentaires sur les fonds de générateurs de vapeur de certains réacteurs.

Contexte hivernal

En raison des risques pour la sécurité du réseau électrique liés à la vague de froid attendue cette semaine, EDF a sollicité, le 11 janvier, le report de l'échéance des contrôles prescrits pour le réacteur 2 de la centrale nucléaire du Tricastin. L'ASN a considéré ce report comme "acceptable au regard de la sûreté" et a fixé au 3 février 2017 l'échéance des contrôles pour ce réacteur.

EDF a également sollicité le report à fin mars 2017 de l'échéance des contrôles prescrits pour le réacteur 1 de la centrale de Civaux. L'ASN examine actuellement, avec l'appui de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), les justifications apportées par EDF.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager