En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Assainissement : Tarbes poursuit avec Lyonnaise des Eaux

Eau  |    |  Clément Cygler  |  Actu-Environnement.com

La ville de Tarbes vient de reconduire pour une durée de 20 ans le contrat de concession pour le traitement de ses eaux usées, avec Lyonnaise des Eaux, filiale de Suez Environnement. Ce contrat, d'une valeur de 80 millions d'euros, permettra de moderniser certains équipements ainsi que de renforcer les moyens de contrôle et de pilotage du service de l'eau par la collectivité.

Ainsi, Lyonnaise des Eaux mettra en place son outil informatique appelé Seve pour Suivre ensemble votre exploitation, qui offre à la ville la possibilité d'accéder en direct et en temps réel aux données d'exploitation du contrat (interventions, analyses, fonctionnement des ouvrages, suivi des indicateurs, …). Le délégataire s'est engagé également à reconstruire entièrement la station de Tarbes Ouest qui disposera de la technologie de bioréacteur à membranes. Une serre horticole sera également construite à proximité de cette station afin de valoriser les produits issus du traitement des eaux usées.

En outre, "afin d'asseoir le service de l'eau sur un modèle économique passant du volume à la valeur, Lyonnaise des Eaux a proposé d'indexer une part de sa rémunération sur l'atteinte d'objectifs fixés avec la ville. Ces objectifs intègrent notamment la conformité des eaux rejetées, le management environnemental HQE, la certification ISO 14001 des stations, etc", précise Lyonnaise des Eaux dans son communiqué.

Réactions2 réactions à cet article

 

La spécialité de Tarbes, ce sont les haricots. Les fayots, pour faire court. On se calme, c'est juste de l'humour noir.
Sur le fond, à coût égal la différence entre une régie municipale et une délégation à une entreprise privée, c'est la rémunération des actionnaires pour l'entreprise privée. On sait ce qu'il en est.

Petite bête | 23 décembre 2011 à 09h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quand on dit "coût égal", il s'agit du coût de traitement et de fonctionnement de la prestation, non du coût facturé, qui dans le cas d'une régie en délégation doit être augmenté de la rémunération de l'actionnaire.

Petite bête | 23 décembre 2011 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager