Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les associations écologistes dénoncent l'autorisation de l'insecticide ''Cruiser''

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Selon les associations écologistes Les Amis de la Terre, le MDRGF et le WWF, le ministre de l'agriculture Michel Barnier envisagerait d'autoriser l'utilisation d'une nouvelle semence de maïs traitée par l'insecticide systémique Cruiser dont la matière active est le Thiamethoxam. Cette autorisation ne s'étendrait pas aux maïs à consommation humaine et aux lignées mâles destinées à la production de semences, ont-elles précisé.

Les associations dénoncent dans un communiqué ''la toxicité'' de cet insecticide qu'elles estiment dangereux pour les abeilles. Alors que les travaux du Comité Scientifique et Technique (CST) chargé d'évaluer les causes de dépérissement des colonies d'abeilles sont volontairement arrêtés depuis deux ans, nous nous élevons contre cette autorisation qui permettrait à un insecticide qu'on sait être extrêmement dangereux pour les abeilles d'être répandu dans l'environnement au mépris du principe de précaution, déclarent les associations.

Les organismes écologistes déplorent l'avis de l'Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) qui aurait déclaré ce nouvel insecticide non dangereux. Selon les associations, le Thiamethoxam pourrait entraîner la perturbation du vol de retour à la ruche des abeilles et serait persistant dans les sols. Sa toxicité est équivalente à celle du fipronil et de l'imidaclopride dont on connaît les effets délétères sur le rucher français, expliquent-elles.

Les associations se sont par ailleurs ''réjouies'' du refus d'autorisation d'un autre insecticide systémique, le Poncho maïs, dont le principe actif est la clothianidine de la famille des néo-nicotinoïdes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager