Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

« Atlas de la biodiversité communale » : 46 projets sélectionnés lors du quatrième appel à projets

Biodiversité  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Quarante-six projets ont finalement été retenus à l'issue de la quatrième édition de l'appel à projets Atlas de la biodiversité communale (ABC). Ces derniers visent à favoriser la connaissance et la compréhension des enjeux des équipes pour mieux préserver le patrimoine naturel. L'outil a été initié par le ministère en charge de l'environnement en 2010. Cette quatrième édition a recueilli 156 candidatures, principalement déposées par des communes (70 %) mais également par des intercommunalités (21 %), des parcs naturels régionaux (6 %), un parc national et une association ultra-marine couvrant ainsi 853 communes.

   
   
La sélection s'est basée sur trois critères : la pertinence des inventaires naturalistes, la mobilisation et l'implication des acteurs et citoyens dans le projet et l'utilisation de l'ABC comme un outil d'aide à la décision pour une bonne intégration de la biodiversité dans les politiques publiques locales. Au final, l'appel implique 251 nouvelles communes dans la réalisation d'un diagnostic de la biodiversité sur leur territoire. Les projets sélectionnés bénéficieront du soutien de l'Office français de la biodiversité (OFB) d'un montant total de 2,5 millions d'euros.

Avec ce nouvel appel à projets l'OFB soutient désormais au total 153 projets d'ABC couvrant 1407 communes.

Réactions1 réaction à cet article

 

Dans notre village il n'y a pas grand-chose, mise à part des chauve-souris, quelques martres, mais sur le bord de la forêt une petite route et une extraordinaire poussée d'orchis, (orchidées endémiques de l'Europe), tellement nombreuses qu'elles se déclinent en plusieurs couleurs.
Dans le joli village de Troo, elles sont protégées interdites de ramassage.
Hélas depuis plusieurs années la mairie les fait faucher en pleine floraison, on ne peut plus en voir que dans les contre allées et rares à côté du tapis avant.

pemmore | 24 novembre 2020 à 10h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Qualification OPQIBI : étude de la biodiversité et des écosystèmes OPQIBI