En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Sarkozy promet aux ONG un audit financier de la filière nucléaire française

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Alors que le Président de la République s'est rendu ce mardi 3 mai à la centrale nucléaire de Gravelines (Nord), il a promis hier aux huit ONG du Grenelle un audit mené par la Cour des comptes sur "le coût" de la filière nucléaire.

Nicolas Sarkozy avait reçu hier à l'Elysée les ONG (Amis de la Terre, Greenpeace, WWF, France nature environnement (FNE), …) pour faire un point sur les mesures du Grenelle alors que celles-ci réclament une sortie du nucléaire.

Si le Président a réitéré son refus de remettre en cause l'énergie nucléaire, il a confié à la Cour dévaluer le financement de la filière et son coût y compris celui du démantèlement des centrales, d'après le directeur du WWF France Serge Orru. La Cour des comptes aurait six à huit mois pour rendre ses conclusions, selon Les Echos.

L'efficacité énergétique et la fiscalité verte en question

Nicolas Sarkozy aurait aussi proposé d'organiser une consultation sur les questions d'efficacité énergétique mais ''excluant le nucléaire'', d'après Karine Gavand, responsable des relations politiques de Greenpeace. L'ONG juge cette proposition ''aussi absurde qu'inacceptable'' et ne souhaite pas participer à ''un nouveau Grenelle''. D'autant que Greenpeace s'est vu refuser par le Président de suspendre la construction de la nouvelle centrale de Flamanville (Manche) pendant la durée de l'audit, alors que l'ONG occupait hier le chantier.

Le président de FNE Bruno Genty a de son côté demandé que "5 milliards d'euros du Grand Emprunt soient mobilisés pour cette politique de réduction des consommations d'énergie".Cela permettrait de mobiliser pour cette politique 20 à 25 milliards d'euros", a-t-il déclaré.

Autre dossier évoqué par Nicolas Sarkozy : celui de la fiscalité écologique à l'étude alors que la taxe carbone a été renvoyée aux calendes grecques depuis mars 2010. Des mesures en matière de fiscalité du patrimoine naturel sont également attendues ''pour la loi de finances 2012", d'après la Ligue ROC.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager