En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Débat sur l'énergie : Bruno Rebelle veut "pacifier les échanges"

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

A la veille du lancement du débat national sur la transition énergétique, les députés de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire ont auditionné ce mercredi 28 novembre Bruno Rebelle, directeur général de la société de conseils Transitions, un des six membres du comité de pilotage du débat. L'ancien responsable de Greenpeace a rappelé aux parlementaires le processus de cette concertation citoyenne devant aboutir à une loi de programmation énergétique en 2013. "Une des ambitions du débat est de pacifier le dialogue des acteurs qui ont des intérêts divergents sur le sujet de l'énergie, de construire un accord sur des faits, des données et des coûts", a insisté M. Rebelle.

Alors que le départ d'ONG environnementales lié à la composition du comité de pilotage institué par la ministre de l'Ecologie Delphine Batho fait présager de vives tensions, "il faut pacifier les échanges", les conclusions de "cet exercice de démocratie participative" ne sont pas écrites d'avance. S'agissant de doutes liés à tout conflit d'intérêt dans la composition du comité, "le gouvernement ne nous a pas demandé d'engagement quel qu'il soit en matière d'intégrité ou probité". Quant à la présidence du comité représentée par la ministre et sujette à polémique, "nous avons considéré (au sein du comité) qu'il serait préférable qu'elle prenne ses distances au moment de la remise des recommandations au gouvernement pour une question de gouvernance", a indiqué M. Rebelle. Ce comité "va surtout s'assurer qu'il va se dérouler en toute sérénité, équité et transparence permettant à tous les acteurs d'avoir accès aux échanges" du débat, en fonctionnant sur la forme de gouvernance du Grenelle qui comprend sept collèges.

La participation du public

Les citoyens lambda ne sont pas oubliés. Un comité de citoyens sous forme d'un panel représentatif de la société "aura pour fonction de s'assurer que le citoyen dit profane - pas les acteurs déjà impliqués - puisse avoir accès facilement aux enjeux du débat" via des documents accessibles à tous. Un processus de consultation d'un panel de citoyens (via un site internet et des sondages) sera lancé fin avril 2013 permettant "d'avoir une vision d'ensemble". La participation de Georges Mercadal, ancien vice-président de la Commission nationale du débat public dans le comité "garantit le sérieux du pilotage du débat et de la transparence de l'exercice", estime- t-il.

Des débats seront également menés de février à avril 2013 sur les territoires régionaux associant les régions, les grandes agglomérations et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) dont le cadre sera défini par le secrétariat régional du débat. "Au niveau des territoires peuvent se gérer beaucoup mieux les questions de sobriété énergétique et plus facilement exploiter les ressources renouvelables au niveau local. Il faut vraiment diversifier le plus nos sources d'énergie, déconcentrer en passant à des myriades de petites unités de production et décentraliser au plus près des ressources. Cela implique une modification de la gouvernance des collectivités".

Réactions5 réactions à cet article

 

Dans un monde de Bisounours, en effet "Pacifier les échanges" aurait toute sa valeur. Cependant lorsqu'on observe l'accélération du réchauffement climatique, le gaspillage énergétique à tous les niveaux, l'absence de mesure efficace pour diminuer à 0 les moteurs thermiques individuels (Voiture, camions, bus,taxi, bateau, etc) et lorsqu'en même temps tout le monde sait que la bateau brule...Il semble qu'il soit plus que temps d'agir efficacement. Un véritable plan Marshall devrait être mis en oeuvre avec une vrai volonté politique pour que la France devienne numéro 1 mondial dans le développement vraiment durable et les énergies nouvelles.

arthur duchemin | 29 novembre 2012 à 09h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On ne peut certes en aucun cas faire à l'avance un procès d'intention aux membres de ce comité et il faut espérer que tous les avantages et inconvénients de toutes les énergies seront abordés avec franchise !

Mais une chose est sure : il n' y a aucun représentant du monde des énergies renouvelables ni non plus de ceux qui prônent une sobriété énergétique.

Est ce mal parti ?

jms | 29 novembre 2012 à 09h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Texte de Bataille (Georges) sur l'énergie :

"Essentiellement la richesse est énergie, l'énergie est la base et la fin de la production"

yt75 | 29 novembre 2012 à 10h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous citez fort justement la vision de Mr Rebelle: "déconcentrer en passant à des myriades de petites unités de production et décentraliser au plus près des ressources" voila un paradigme nouveau et d'emblee cite comme allant de soi...

Retour aussi sans doute a une societe industrielle fondee sur de moicros usines, sur l'artisanat local? Modele de Bo Bo ??? est ce realiste? On peut tous rever...

douce utopie | 29 novembre 2012 à 14h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Nous, associations, souhaitons être écouter et surtout entendu. Je pense à l'énorme potentiel énergétique qui "dort" ,inexploité, dans les profondeurs du Bassin Minier 68 ,ex MDPA, et du Rhin Supérieur. Actuellement, ES Géothermie travaille pour le CG68, et a trouvé quelques documents dans les archives à Colmar. Des géologues ex MDPA ont travaillé sur des projets, mais restés dans les tiroirs? Nous espérons que nos décideurs actuels soutiendrons nos efforts? pour nos jeunes générations?

arthur | 07 décembre 2012 à 16h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager