En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Autoconsommation photovoltaïque : un appel à projets pour les entreprises en Poitou-Charentes

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Dans le cadre du Plan solaire régional 2009-2015 et du Fonds régional d'excellence environnementale, la région Poitou-Charentes et l'Ademe lancent un appel à projets photovoltaïques en autoconsommation. Il vise les entreprises de production industrielles, artisanales et agricoles ayant des profils de consommation d'électricité importants. "De nombreuses entreprises régionales bénéficient d'un potentiel photovoltaïque conséquent sur site et de consommations électriques régulières non négligeables avec parfois même des équipements en adéquation avec la production solaire", soulignent la région et l'Ademe. En revanche, le commerce et la grande distribution sont exclus du dispositif.

L'installation doit être comprise entre 10 et 250 kWc de puissance et autoconsommer plus de la moitié de sa production. Cette production photovoltaïque devra représenter plus de 10% de la consommation électrique annuelle de l'entreprise. Le surplus d'électricité peut être vendu ou non. Enfin, le projet doit s'inscrire dans une démarche de maîtrise de l'énergie. Les centrales au sol ne doivent pas porter atteinte à la production agricole ou à la biodiversité.

Le Fonds régional soutient les études de faisabilité jusqu'à 70% dans la limite de 7.000 € par projet et la réalisation des installations à hauteur de 0,4 €/Wc de puissance installée, pour un montant plafonné à 50.000 € par projet et dans la limite d'une enveloppe budgétaire globale de 500.000 €.

Les candidatures doivent être déposées avant le 31 décembre 2014.

Réactions2 réactions à cet article

 

Subventionner une installation photovoltaïque ET exiger une part d'auto-consommation tel que cité dans l'article et CHOQUANT!!!
Ce qui choque le plus c'est de subventionner des particuliers ou des investisseurs avec l'argent public. Quant à l'autoconsommation on lit un peu partout qu'il faut aussi la subventionner. Et si on arrêtait de dilapider notre argent, si on l'utilisait pour des activités rentables?
Ou alors nationalisons tous ces producteurs afin de pouvoir espérer, un jour, un retour sur investissement.

ami9327 | 23 septembre 2014 à 15h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

+ 1, l'Ami.

Mais il y a encore plus choquant dans une conjoncture extrêmement préoccupante, dans laquelle le gouvernement essaie par tous les moyens de limiter la dépense publique et de résorber la dette publique – y compris une ponction qui devient insupportable dans le budget des ménages : c'est qu'un Conseil régional et une agence de l'État continuent à dilapider les deniers publics.

Voici l'introduction de l'appel à projets :

« Dans la cadre du Plan Solaire Régional 2009-2015 et du Fonds Régional d'Excellence Environnementale Poitou Charentes (FREE), la Région et l'ADEME ont choisi de soutenir le développement d'installations photovoltaïques en autoconsommation dans les entreprises.

En effet, la filière photovoltaïque devient compétitive avec un coût de revient de l'électricité solaire proche du coût de l'électricité à prix de marché, voir meilleur dans certains cas, et avec une garantie d'approvisionnement de l'électricité solaire sur plus de 25 ans. »

Pourquoi subventionner une filière qui « devient compétitive » ?

Dans les objectifs on lit aussi :

« Les entreprises de commerce et de la grande distribution sont exclues du périmètre. »

Pourquoi l'exclusion ? C'est à mon sens illégal !

Wackes Seppi | 23 septembre 2014 à 22h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager