En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'autoconsommation solaire en pleine révolution !

Produire de l'électricité avec des panneaux photovoltaïques non pas pour la revendre à EDF mais pour la consommer pour ses propres besoins. C'est une solution qui fait de plus en plus d'adeptes et pas seulement en site isolé, déconnecté du réseau électrique. Reportage.

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
L'autoconsommation solaire en pleine révolution !

L'indépendance énergétique est une nécessité en site isolé, déconnecté du réseau électrique national. Aussi pour un certain nombre de personnes, c'est un acte militant de ne pas être dépendant d'une énergie soit carbonée ou nucléaire. Au final, il y aurait encore très peu d'installations en autoconsommation, à peine 5.000 particuliers auraient tenté l'aventure.

Pourtant depuis peu, le marché commence à se développer, car les coûts des panneaux solaires baissent et le prix de l'électricité ne cesse d'augmenter. De plus, il existe des solutions d'autoconsommation partielle, sans avoir besoin de stockage, sachant que les batteries d'une installation en autoconsommation peuvent représenter 30 à 40% du coût total…

Comment se passer des batteries ?

Tout dépend des besoins. Le camping Robinson, situé sur la commune de Marseillan Plage dans l'Hérault, est équipé d'un système sans batterie, l'essentiel de la production est consommé instantanément, le surplus éventuel peut être envoyé sur le réseau et revendu. Les besoins électriques du camping sont majoritairement diurnes et toute l'année. Le propriétaire (qui vit sur place) fait ainsi au minimum 25% d'économie sur sa facture et selon l'installateur, c'est plus rentable d'autoconsommer que de revendre son électricité à EDF : "Sur ce genre d'installation, les tarifs d'achat sont de l'ordre de 5,5 centimes d'euro en moyenne le kwh, Mr Pichery (le propriétaire) paie son électricité (celle qui vient du réseau national) 9 centimes d'euro, il est donc beaucoup plus intéressant pour lui d'autoconsommer l'électricité qu'il produit plutôt que de la revendre", explique Roxanne Dardaine, gérante de la société Libwatt, spécialisée dans l'autoconsommation. Sans compter toute l'optimisation du système qui est de plus en plus accompagné de smartgrid pour consommer au maximum sa production. "Grâce à des box domotiques intelligentes, on arrive à faire en sorte que 100% de l'électricité produite soit consommée sur place parce qu'on dimensionne l'installation en fonction des besoins du site. C'est l'inverse des vêtements, plus vous allez vers le sur-mesure, moins cela coutera cher à l'investissement et plus vous aurez une rentabilité importante", conclut la cheffe d'entreprise.

L'Etat insuffle une nouvelle dynamique avec l'autoconsommation collective

Tout récemment, la loi encadrant l'autoconsommation d'électricité renouvelable est entrée en vigueur. Elle devrait permettre de favoriser le développement de l'autoconsommation individuelle et définit le cadre règlementaire de l'autoconsommation collective, une nouvelle façon de penser cette filière qui pourrait être une petite révolution et participer de façon très concrète à la décentralisation de la production énergétique en France. Il ne s'agit plus seulement de produire une énergie pour ses propres besoins mais de la partager entre différents utilisateurs, logements, commerces, bornes de recharge, le tout géré de façon intelligente grâce aux technologies numériques. Voir reportage.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…