En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Démarrage du syndicat mixte Autolib'

Transport  |    |  Carole Monceau Actu-Environnement.com
26 communes franciliennes se sont réunies le 24 septembre 2009 à l'Hôtel de Ville de Paris pour constituer le syndicat mixte chargé de la mise en œuvre d'Autolib', le service de location de voitures électriques.

Mise en place des instances dirigeantes

Annick Lepetit, députée de Paris, adjointe au maire en charge des déplacements, des transports et de l'espace public et René Rouquet, député du Val de Marne et maire d'Alfortville (Val de Marne) ont respectivement été désignés présidente et premier vice-président de la structure.

Pierre Avril, conseiller délégué au maire de Malakoff et Geneviève Gaillabaud, adjointe au maire de La Garenne Colombes, deux villes des Hauts-de-Seine, assureront la vice-présidence du syndicat.

La session a également procédé à l'élection de son bureau. Ont été choisis Daniel Bernard, adjoint au maire de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), Samuel Besnard, adjoint au maire de Cachan (Val de Marne), Jean-Luc Millard, adjoint au maire de Drancy (Seine-Saint-Denis) et Patrice Pattee, adjoint au maire de Sceaux (Hauts-de-Seine).

Prochaines étapes

Les membres d'Autolib' ont par ailleurs établi un calendrier de travail. L'appel d'offres concernant la délégation de service public devrait être lancé en décembre 2009. Il permettra de choisir le gestionnaire du système de location. Les communes affiliées au syndicat mixte devraient accueillir un total de 1 400 stations.

Autolib', dont la mise en service devrait intervenir en 2010, offrira un service disponible 24 heures sur 24. Aucune réservation ne sera exigée et l'utilisateur pourra rendre le véhicule dans n'importe quelle station. Chaque place de stationnement disposera d'une borne de recharge.

Selon la Ville de Paris, le projet devrait bientôt séduire d'autres collectivités telles que Romainville (Seine-Saint-Denis), Maisons-Alfort (Val de Marne), Levallois-Perret, Rueil-Malmaison et Suresnes, trois communes des Hauts-de-Seine. L'adhésion de la Région serait également prévue avant fin 2009.

Réactions2 réactions à cet article

 
Ajouter de la voiture à la voiture

Ce projet n'a de sens que via l'interdiction d'axes et de places de stationnement pour les véhicules privés polluants. A quoi bon en effet prendre une voiture électrique si c'est pour ne pas trouver de place près du lieu de destination? Comment en trouver si l'on n'en réserve pas pour ces voitures?La faisabilité technique, la mise en place d'abonnements, la lutte contre la fraude et les dégradations sont autant de contraintes périphériques venant alourdir le budget prévisionnel. L'aspect financier est déterminant pour la réussite d'un tel projet, il s'agit de proposer une alternative aux transports polluants, et cette alternative n'aura de succès qu'à coût inférieur ou égal...sauf à agir par la contrainte.
Trois mille voitures, Paris voit grand, aux USA ou ailleurs, l'on commence petit et l'on étend en cas de succès. Les problèmes peuvent ainsi être étudiés sereinement, le retour d'expérience profitant aux implantations futures. Les risques ici sont otus pris en même temps, c'est le culte français des grands projets.

Lefrançois | 26 septembre 2009 à 14h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Des places pour les Autolib, c'est moins de places pour les voiture privées.
Et avec le nombre de voitures privées qui seront retirées de la circulation grâce au service Autolib, c'est moins de voitures garées dans Paris de manière globale.

Par ailleurs, Autolib ne mettra pas en service 3000 voitures d'un seul coup mais tout comme dans toutes les grandes villes ou un système d'écomobilité de A à B est mis en place, on est obligé de commencer avec une masse critique de véhicules afin que les flux s'équilibrent entre les points de retrait/dépôt.

gallerne | 21 décembre 2010 à 11h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager