En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Renouvellement de l'autorisation du glyphosate : un vote envisageable le 23 octobre ?

Agroécologie  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Aucun vote sur le renouvellement de l'autorisation du glyphosate n'est prévu à l'agenda lors des réunions du Comité permanent des plantes, des animaux, des denrées alimentaires et des aliments pour animaux (PAFF) des 5 et 6 octobre, selon le porte-parole de la Commission européenne.

Ce dernier pourrait se dérouler lors de leur prochaine réunion inscrite à l'agenda, du 23 octobre, mais sans aucune certitude : l'ordre du jour de la réunion n'ayant pas encore été déterminé. Dans tous les cas, le comité dispose jusqu'au 31 décembre 2017 pour se prononcer.

"Si la proposition de supprimer du jour au lendemain cet herbicide est irréaliste, celle de prolonger son autorisation pour 10 ans ou 5 ans est irresponsable, estime Eric Andrieu, eurodéputé socialiste de la circonscription sud-ouest, membre de la commission de l'agriculture du Parlement européen. Devant les nombreuses incertitudes qui pèsent sur l'utilisation du glyphosate, et en l'absence d'alternative, les Etats membres doivent se limiter à un renouvellement annuel de cette substance potentiellement cancérigène et s'assurer d'un encadrement strict de l'utilisation de cette molécule".

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, avait quant à lui assuré que la France voterait contre le renouvellement de l'autorisation pour dix ans, proposé par la Commission européenne, de l'herbicide glyphosate dans l'Union européenne.

Réactions2 réactions à cet article

 

Ce ne sera pas le moment de faiblir Monsieur HULOT il faudra voter contre le renouvellement et s'adjoindre une majorité, en s'opposant aux sirènes de l'agro-industrie et de la FNSEA.

BJ50320 | 05 octobre 2017 à 09h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Certainement pas se re-engager pour 10 ans !!!
""Devant les nombreuses incertitudes qui pèsent sur l'utilisation du glyphosate, et en l'absence d'alternative, les Etats membres doivent se limiter à un renouvellement annuel..."
...et mettre en demeure le Marché de trouver des alternatives à ce produit potentiellement empoisonneur et cancérigène: solutions mécaniques avec aides électroniques pour éradication des adventices (des choses existent déjà en usage!) et solutions chimiques "douces" à nocivité limitée et tolérable par les organismes humains et animaux ainsi que biodiversité.
C'est un peu facile de ne se cantonner qu'à ce qui existe !
En chasse pour des alternatives ASAP !
Salutations
Guydegif(91)

Guy | 05 octobre 2017 à 17h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…