En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne autorise de nouveaux OGM

Agroécologie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
La Commission européenne vient d'accorder le renouvellement du maïs Bt11 développé par Syngenta et la mise sur le marché de cinq nouveaux maïs OGM : Bt11xGA21 de Syngenta, 1507x59122 de Dow agroscience/Pioneer, et trois autres de Monsanto (59122x1507xNK603, Mon88017xMon810 et Mon89034xNk603).

Conformément au mode de décision en vigueur dans l'UE, devant l'absence d'accord entre les Etats membres lors du conseil des ministres de l'agriculture fin juin 2010, la Commission européenne a dû trancher. Les denrées alimentaires et les aliments pour animaux contenant ces maïs sont désormais autorisés à la commercialisation sur le territoire européen et ce pour les 10 ans à venir. Seule leur culture est interdite. Ils complètent ainsi les trois OGM de soja, les six cotons, les trois colzas, les 17 maïs et la betterave à sucre déjà autorisés à des fins commerciales en Europe.

Pour prendre sa décision la Commission européenne s'est appuyée sur les avis favorables de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).
Cette procédure de décision fortement décriée par les opposants aux OGM pourrait être modifiée à l'avenir. Bruxelles a proposé deux nouveaux textes laissant aux Etats membres la liberté d'autoriser ou non, sur la totalité ou une partie seulement de leur territoire, la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM). Mais cette proposition est loi de faire l'unanimité car elle maintiendrait le système européen d'autorisation de mise sur le marché des OGM, assuré par l'Efsa.

En attendant que les Etats membres, le Parlement européen et la Commission se mettent d'accord, d'autres OGM sont en cours d'autorisation et notamment pour une mise en culture : renouvellement de l'autorisation du maïs MON 810 de Monsanto, le maïs BT 1507 de Pionneer, le maïs Bt 11 de Syngenta et le maïs NH 603 de Monsanto. À l'heure actuelle seule le MON 810 et la pomme de terre Amflora sont autorisés à la culture en Europe.

Réactions2 réactions à cet article

 
Encore une fois ...

la Commission bruxelloise agit en force, selon le droit que lui confèrent les textes qui régissent l'UE, mais sans aucune légitimité populaire et sans tenir compte d'une très forte opposition aux OGM. On est ainsi en droit de dire que la Commission est en cheville avec l'agro-business états-unien.

Zoulou | 31 juillet 2010 à 16h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est bien sûr! La Commission Européenne favorise,lentement,mais sûrement, comme l'infiltration des pesticides vers la nappe!,le
voisinage du MaÏs O.G.M avec le Sans O.G.M! C'est à croire que des agents commerçants d'O.G.M se sont infiltrer dans ce temple de la
réflexion utile pour notre santé!

arthur | 30 octobre 2010 à 13h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…