En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Efsa lance une consultation pour l'aider à améliorer la connaissance sur l'effet cocktail

Risques  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

L'autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa) lance jusqu'au 30 novembre 2016 une consultation pour l'aider à améliorer la connaissance sur l'effet cocktail. Elle a en effet constitué un groupe de travail qui va se pencher sur l'harmonisation des méthodes d'évaluation des risques liés à l'exposition combinée à de multiples produits chimiques ("projet MixTox"). La consultation porte sur le champ et le cadre des travaux fixés pour ce dernier. L'objectif ? Recueillir des contributions et commentaires sur l'approche proposée par l'EFSA mais également pouvoir être informés d'initiatives similaires en cours afin d'unir les efforts.

"Comprendre comment des produits chimiques combinés se comportent est une question extrêmement complexe. Et le nombre de combinaisons est potentiellement infini ! Donc, pour l'instant notre objectif est de nous attacher à mettre au point des méthodologies pratiques qui nous aideront à évaluer la toxicité combinée de substances chimiques dans les différents domaines d'évaluation des risques relevant du mandat de l'EFSA, détaille le docteur Tobin Robinson, chef de l'unité "Risques émergents" à l'EFSA. Ces méthodes devront fournir des informations et un fondement scientifique précieux pour aider les gestionnaires du risque à prendre des décisions avisées destinées, au bout du compte, à protéger les citoyens européens et notre environnement ".

Ce projet d'harmonisation "MixTox" découle de plusieurs années de travail de l'EFSA et ses partenaires. En 2013, l'autorité européenne a notamment publié une nouvelle approche pour l'évaluation des risques liés à une multi-exposition aux pesticides. Elle proposait de classifier ces substances en groupes d'évaluation cumulée (CAGs), en se basant sur des propriétés toxicologiques similaires. Elle a également recensé les approches d'évaluation de l'impact de l'exposition à des mélanges chimiques de différents pays et institutions (Norvège, Etats-Unis, Royaume Uni, OMS et Commission européenne) et défini les priorités futures pour une harmonisation des terminologies et des méthodologies.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…