En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Autoroutes ferroviaires : la France et l'Espagne lancent deux appels à manifestation d'intérêt

Transport  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Autoroutes ferroviaires : la France et l'Espagne lancent deux appels à manifestation d'intérêt

Le 10 avril, la ministre des Transports Elisabeth Borne et son homologue espagnol Iñigo de la Serna ont lancé deux appels à manifestation d'intérêt communs, jusqu'au 16 juillet 2018, visant la mise en place de services d'autoroute ferroviaire/ferroutage sur les axes Atlantique et Méditerranée. Ces deux axes assurent la liaison entre le Nord et l'Est de l'Europe et la péninsule ibérique au Sud, et sont "des voies de trafic majeures en Europe, notamment pour le fret", soulignent les ministres dans un communiqué commun. Ils concernent les itinéraires du Nord-Ouest (Vitoria) et de l'Est de l'Espagne (Valence-Murcie) vers le Nord et l'Est de la France (Calais/Lille/Metz). Et "voire au-delà" pour l'axe Méditerranée (via Barcelone, Avignon et Lyon) et pour l'axe Atlantique (via Irun, Bordeaux et Paris). Les deux axes peuvent permettre une desserte de l'Ile-de-France.

"Le développement des services de transport de camion par le train est un élément essentiel d'amélioration de la soutenabilité et de la durabilité du transport de marchandises. Il fait partie des priorités des Etats en raison du niveau très important du trafic poids lourds sur les deux corridors, aux frontières du Perthus et de Biriatou", ajoutent les ministres.

Les candidats, acteurs industriels, devront proposer des réponses et des solutions opérationnelles pour ces services d'ici le 16 juillet 2018 sous forme de contribution sur les sites Internet des ministères français et espagnol.

Réactions1 réaction à cet article

 

Petite pensée pour l'autoroute ferroviaire atlantique (AFATL) entre Dourges et Tarnos qui a été coulée par la volonté politique de feu Henri Emmanueli, à l'époque président du CD40, qui trouvait que ça ne faisait pas assez d'emplois au m² (toujours les mêmes envie d'avoir son quartier d'affaires en mode "La Défense" dans des zones où ça ne sera jamais le cas).....

Dommage, aujourd'hui ce projet serait déjà en service ou sur le point de l'être et même s'il n'était pas super ambitieux en fréquence le plus important était de lancer la dynamique....

Chouchi | 13 avril 2018 à 11h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…