En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Auvergne-Rhône-Alpes : trois projets pilotes vont développer le solaire thermique dans les réseaux de chaleur

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°372 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°372
[ Voir un extrait | Acheter le numéro]

L'Agence régionale Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement (RAEE) a retenu le 24 juillet trois projets pilotes visant à développer l'intégration de solaire thermique dans les réseaux de chaleur en région, dans le cadre du projet européen SDHp2m. La Région Auvergne-Rhône-Alpes, RAEE et le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA INES) sont partenaires de ce projet. Des études de cas vont être réalisées sur les trois sites sélectionnés pour étudier la faisabilité technico-économique et juridique d'intégrer une part de solaire thermique.

Le réseau de chaleur de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) (quartier la Gauthière) fait partie des trois lauréats. La société gestionnaire Clervia, filiale de Dalkia, exploite ce réseau de chaleur de 5 km. Il livre 38.140 mégawattheures (MWh) par an de chaleur avec 65,5% de chaleur provenant de biomasse du Puy-de-Dôme et 34,5% de gaz naturel dont une partie en cogénération. Le réseau de chaleur de la Ville de Chambéry (Savoie) est aussi retenu. La SCDC, société gestionnaire filiale de Engie Réseaux, exploite ce réseau de chaleur de 51 km. Il livre 208.836 MWh de chaleur par an avec 28% provenant de biomasse, 27% provenant de l'unité de valorisation énergétique (UVE) et 45% de gaz naturel. C'est le quartier Croix Rouge, doté de sa propre chaufferie bois et gaz qui délivre 32 GWh/h, qui sera étudié. Le réseau de chaleur de Pélussin (Loire) est le troisième lauréat, mis en service en 2009. Il s'étend sur 1,8 km. Il dessert des bâtiments publics et des logements individuels et collectifs sur une ZAC. La chaufferie de 450 kW livre 1.000 MWh par an provenant de biomasse pour 88% de la chaleur et de propane pour 12%. Le syndicat intercommunal d'énergies de la Loire (SIEL,Territoire d'Energie Loire) assure la maîtrise d'ouvrage de réseaux de chaleur bois-énergie pour la collectivité.

De 400.000 m2 à 1.600.000 m2 de panneaux solaires thermiques pourraient être intégrés aux réseaux de chaleur en Auvergne-Rhône-Alpes. "Le potentiel est important", a souligné RAEE.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…