Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bali : Ban Ki-moon espère qu'un accord sur le climat soit conclu avant 2009

Gouvernance  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Alors que se poursuit le sommet sur les changements climatiques à Bali, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon, qui devrait arriver le 8 décembre à Bali, a plaidé pour qu'un accord sur le climat soit conclu avant 2009. La conférence de Bali est l'un des plus grands événements de son genre, avec plus de 10.000 représentants : chefs d'Etat, ministre des Affaires étrangères, des finances, du commerce et de l'environnement et responsables d'organisations non gouvernementales, a rappelé le Secrétaire général. Notre objectif ultime est l'adoption d'un accord global sur les changements climatiques que tous les Etats puissent accepter. A Bali il nous faudra établir un calendrier – une feuille de route vers un avenir meilleur, avec un délai pour 2009. Estimant que la ratification du traité qui viendra à la succession du Protocole de Kyoto* qui expire en 2012 prendra environ 2 ans, Ban Ki-moon a affirmé que cela ne laisserait que deux ans pour négocier ce traité. Ce dernier a rappelé son optimisme quant au fait que cette lutte pourrait ouvrir une nouvelle révolution économique verte. Il s'est par ailleurs prononcé pour l'imposition de plafond obligatoires à l'émission de CO2, y compris pour des pays à l'économie émergente, comme la Chine et l'Inde.

Reste que pour l'instant, ni les Etats-Unis ni les pays en voie de développement ne sont prêts à accepter des objectifs internationaux contraignants pour freiner leurs émissions de gaz à effet de serre. Selon l'AFP, les Etats-Unis sont pour des objectifs contraignants nationalement mais contre des objectifs contraignants internationalement. Cependant, avec 22 % des émissions mondiales des gaz à effet de serre, le premier contributeur mondial au réchauffement climatique reste désormais le seul pays industrialisé à ne pas avoir ratifié Kyoto et semble de plus en plus isolé. Un conflit apparaît en outre entre les délégations de l'Etat fédéral américain et celles venant de certains Etats fédérés.

La conférence se poursuit jusqu'au 14 décembre prochain. L'objectif : lancer des négociations avec un calendrier et une date butoir pour arriver à un accord sur le climat.

A Bali, les participants discutent également de la création d'un mécanisme de compensation des émissions de CO2 évitées par les politiques de lutte contre la déforestation, des fonds prévus pour l'adaptation des pays en développement aux changements climatiques et d'un mécanisme qui pourrait permettre d'accélérer le transfert des technologies que les pays en développement considèrent comme essentielles pour lutter contre les changements climatiques, a rapporté dans un communiqué la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas. Ce fond pour le transfert des technologies dans lequel les pays en développement pourraient puiser pour financer des projets de technologies énergétiques propres devrait être alimenté par les pays industrialisés.


Conclu en 1997, le protocole de Kyoto, qui expire en 2012, contraint les nations industrialisées à réduire de 5% en moyenne par rapport à 1990 leurs émissions de gaz à effet de serre sur la période 2008-2012.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager