Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Banque des Territoires accompagne la rénovation énergétique de 1 000 écoles

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

La Banque des Territoires, filiale de la Caisse des dépôts, propose aux villes du programme Action cœur de ville, un nouveau dispositif dédié aux projets de rénovation énergétique de leurs écoles. L'objectif est d'accompagner la rénovation de 1 000 écoles dans les deux ans. Et « d'offrir ainsi aux écoliers comme aux enseignants confort thermique en toute saison et qualité de l'air », indique la Banque des Territoires.

Le dispositif proposé vise à aider les communes à établir la situation de leur patrimoine scolaire et à identifier les écoles à rénover en priorité, notamment grâce à l'outil « Mon comparateur énergétique ». Celui-ci permet de comparer les dépenses énergétiques d'un bâtiment avec celles d'une commune similaire.

La Banque des Territoires prévoit aussi d'aider les communes à planifier leurs travaux et monter un plan pluriannuel d'investissement. Elle propose également des modes de financement « adaptés à leurs besoins », sous la forme d'avances remboursables « intracting » et de prêts de long terme (prêt GPI Ambre, Édu Prêt, prêt Action Coeur de Ville...).

Les écoles représentent 40 % du patrimoine des collectivités et plus de 30 % de la consommation des bâtiments communaux. « La rénovation énergétique de ce patrimoine est un enjeu majeur », souligne la Banque des Territoires.

Réactions2 réactions à cet article

 

Dans le très ancien, avec des plafonds de 3m, il y a surement besoin, dans du récent, préfabriqué chauffé avec des pompes à chaleur, double vitrage ça se pose beaucoup moins.
Reste toujours le problème partout, c'est le chauffage portes ouvertes, toute isolation est comme pisser dans un violon.
Donc je propose, mais je l'ai déjà dit, c'est que dans le pidt (proportionnelle, intégrale, dérivée )qui gére tout système de chauffage, ici normalement c'est la dérivée, qui découvre un fonctionnement anormal lui fait supposer une porte extérieure ou fenêtre ouverte, envoie une alarme indicative et coupe le chauffage.
A mon avis on peut s'économiser une centrale atomique si tous les chauffages fonctionnent comme ça.
Même moi, ça m'arrive d'oublier.

pemmore | 26 mars 2021 à 11h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Dommage que ce plan ne concerne que les école qui en général, ne réunissent pas plus de quelques centaines de personnes. En revanche au niveau des lycée et collège, il y a du travail et cela aurait un impact d'échelle bien plus important. Dans le lycée où je travaille (Marseille) l'hiver le chauffage est plein gaz et tout s'envole par les fenêtres simple vitrage, de 3 m d'envergure, dans les couloirs ouverts et par les murs non isolés, je peine à avoir 18°C en mettant un chauffage d'appoint... et les menuiseries sont changées une par une à un rythme annuel quand le budget de la région a été alloué (1 fenètre sur 100 par an ça nous ammène à 100 ans...!!)
je suis desabusé de cette gestion à court terme...
merci

regisll | 26 mars 2021 à 15h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager