Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Baromètre 2009 : 64 % des Parisiens satisfaits de la propreté de leur ville

Déchets  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
La Mairie de Paris interroge chaque année, 4.000 Parisiens dans les 20 arrondissements de la Ville au sujet de la propreté (l'impression générale, les causes de la malpropreté, les déjections canines, …) et leurs souhaits d'actions à mettre en œuvre.

Selon le baromètre 2009, deux tiers des Parisiens (64 %) se déclarent satisfaits de la propreté de leur ville. Ils étaient 65% en 2008 et 2007, 62% en 2006 et 2005 et 52% en 2002. Plus de 75% des personnes interrogées se disent également satisfaites de l'intervention des services municipaux , notamment de la collecte des poubelles (86%), du nettoyage des trottoirs (75%) et de l'enlèvement des encombrants (73%).

Si le taux de satisfaction reste ''stable'', les Parisiens ''veulent sanctionner plus durement les pollueurs. La nouveauté 2009 tient à l'évolution du regard des Parisiens sur la responsabilité des usagers/pollueurs : les mécontents sont passés du « que fait la Mairie ? » au « que font les gens ? »'', souligne la Ville de Paris.

Les 37% de Parisiens peu satisfaits attribuent leur impression de malpropreté aux sols salis (17%), aux déjections canines non ramassées par les propriétaires de chiens (22%), mais aussi à l'incivisme (15 % contre 5% en 2008).

19% des sondés appellent à ''nettoyer plus'' tandis que 18% (contre 8% en 2008) demandent de renforcer les campagnes d'éducation à la propreté et à l'environnement et 15 % (contre 7% en 2008) de ''verbaliser plus fortement''.

La Ville de Paris a annoncé qu'elle allait renforcer en 2010 la verbalisation et la réorganisation du Centre d'Action pour la Propreté de Paris (CAPP), ''brigade verte'' de la mairie. Le taux de verbalisation des pollutions ''les plus sensibles'' avait progressé l'an dernier : + 28 % pour les déjections canines et + 7 % pour les dépôts de déchets en ''vrac'', selon les chiffres de la Ville.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Centre de Test Pellenc ST : optimisez vos process de traitement des déchets Pellenc ST