En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission Barroso épinglée par dix ONG environnementales

À quelques mois de la fin de son mandat, la Commission de José Manuel Barroso s'est vue décerner, par un groupe de dix ONG, une note globale de 4,4 sur 10 pour son action en faveur de l'environnement ces cinq dernières années. Explications.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
   
La Commission Barroso épinglée par dix ONG environnementales
José Manuel Barroso - Président de la Commission européenne
© www.europa.eu.int
   
4,4 sur 10 ! C'est l'évaluation donnée par un groupe de dix ONG environnementales (Green 10) qui représente l'union des dix plus grandes organisations environnementales européennes, à la Commission de José Manuel Barroso pour son action en faveur de l'environnement ces cinq dernières années.

À quelques mois de la fin de son mandat, le constat se veut sévère ! Le groupe d'associations qui regroupe notamment Greenpeace, le WWF, Bird Life ou le Climate Action Network, a noté l'action de la Commission Barroso, entrée en fonction en novembre 2004, dans douze domaines allant de la lutte contre le changement climatique, à la santé, en passant par les transports, l'agriculture, la transparence ou encore la biodiversité.

Sa politique de stratégie pour un développement durable obtient un 2/10. Son action en matière de transparence décroche un 3/10 tout comme son action dans la protection des ressources naturelles. La Commission n'obtient que la note de 4/10 en agriculture, dans le domaine de la biodiversité, du commerce extérieur et concernant le budget et la politique de cohésion de l'UE. Concernant l'agriculture notamment, le rapport des ONG reproche à la Commission d'avoir trop souvent cédé aux intérêts professionnels dans ses décisions concernant l'agriculture et les écosystèmes marins. Le bilan de santé de la Politique Agriculture Commune, en particulier, a été une opportunité ratée de réformer en profondeur la PAC , commente un communiqué de la coalition. Au sujet de la biodiversité, les ONG expliquent la mauvaise note attribuée par son soutien constant aux OGM, sa proposition initiale faible pour la nouvelle directive sur la stratégie marine qui n'a pas permis de répondre aux pressions sur l'environnement marin et son échec à trouver un financement adéquat au réseau Natura 2000.

Son action dans l'application des directives européennes est, elle, notée d'un 5/10, tout comme son action en matière de santé. Le résultat positif d'une interdiction totale du mercure et les propositions pour réduire la pollution de l'air ont été contrebalancés par les désaccords au sein de la Commission sur la législation visant à interdire les produits chimiques dangereux , expliquent les ONG.

Parmi les bonnes notes, grâce à l'action du commissaire à l'Environnement Stavros Dimas, les dix organisations saluent l'action de la Commission européenne dans le domaine des transports (6/10) et son bilan en matière d'énergie (6/10). Pour son action, en faveur de la lutte contre le changement climatique, la Commission se voit même décerner la note de 7/10.

La prochaine Commission devra faire plus

S'intéressant d'ores et déjà à la future Commission, les organisations environnementales européennes demandent notamment un redoublement d'efforts pour mettre en place des politiques qui aient des impacts positifs sur l'environnement et la santé humaine, et permettant de créer une croissance économique et des emplois durables . A six mois de la conférence de l'ONU à Copenhague, elles réclament également un leadership mondial en matière de lutte contre le changement climatique.

José Manuel Barroso a annoncé, mardi dernier, être candidat à sa propre succession pour un nouveau mandat de 5 ans à la tête de la Commission.

Réactions3 réactions à cet article

 
C'est quoi les ONG au juste ?

On aimerait bien savoir ce qu'est une ONG. Quels déontologie, quelle financement par exemple. On a surtout l'impression que ce sont des pompes à fric pour récupérer l'argent dépensé par les états. Ce sont aussi des machines de guerre au service de laur Président. Sans ONG, nombre de personnages n'existeraient pas.

RobertVnt | 11 juin 2009 à 22h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Positiver !

Pourquoi se poser tant de questions? Une ONG est une institution d'intérêt public, qui ne relève ni d'un état, ni des institutions internationales. Ce sont maintenant des groupes de pression très influents. Des ONG ont vu leurs actions récompensées, et moi, je remercie toutes ces personnes qui donnent de leur temps pour arriver à rendre plus humaines nos sociétés. Pour finir, c'est tout ce qui compte: les résultats !

Chris | 14 juin 2009 à 10h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Et poutant elle tourne !!!

Qu'auraient dit les ONG de l'époque de Galillée ? Elles auraient probablement dit : "Plus on est nombreux sur un sujet plus on est légitime à le défendre". C'est le début de la démocratie. Les bénévoles plaidaient, sans s'en aperçevoir, la cause de la multinationale de l'époque. On connaît la suite.

RobertVnt | 18 juin 2009 à 12h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager