En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Hydroélectricité : une énergie renouvelable non durable, selon Survival international

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
A l'image du barrage chinois des Trois gorges, qui a déplacé plus d'un million de personnes le long du fleuve Yangtze, le développement de l'hydroélectricité à travers le monde a des conséquences néfastes pour les populations indigènes et l'environnement. C'est ce que révèle un rapport de l'ONG Survival international publié le 9 août.

Après une accalmie dans les années 90, la construction de barrages connaît ''un essor démesuré'' aujourd'hui. Les mégabarrages apparaissent en effet comme une solution au changement climatique et à la demande croissante d'électricité. ''A elle seule, la Banque mondiale finance 211 projets de ce type pour un montant de 11 milliards de dollars'', souligne le rapport. La Chine est aujourd'hui le plus gros investisseur.

Les populations indigènes sont particulièrement démunies face à ces gros projets. Non consultées, souvent expulsées (leurs terres sont noyées) ou obligées de se déplacer à cause des retenues d'eau les empêchant de cultiver ou faute de trouver les ressources nécessaires à leur alimentation (flux migratoires des poissons perturbés…), elles sont les victimes directes de ces projets.

En 2000, la Commission mondiale des barrages, mise en place sous l'impulsion de la Banque mondiale, soulignait déjà dans un rapport que la construction des 45.000 barrages existants à l'époque avait entraîné le déplacement de 40 millions à 80 millions de personnes. Face à ce constat, des recommandations avaient été édictées afin de mieux prendre en compte le droit des autochtones. Mais sans caractère contraignant, ces recommandations sont souvent lettres mortes.

Réactions5 réactions à cet article

 
Précision : la Grande hydroélectricité

Faisons bien la distinction entre la grande hydroélectricité (barrages imposants en béton de 100m de haut) et la petite (voire la micro ou la pico) hydroélectricité intégrée au paysage, n'impactant pas ou très peu l'environnement, les populations, la biodiversité (au contraire).

euk | 17 août 2010 à 17h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
oueds

Et si l'on ne developpe pas cette energie propre et renouvelable (et d'autres) pour lutter contre le dereglement climatique... que diront les memes quand les populations seront "deplacées" par la montée des eaux au Bengladesh ou la désertification en Afrique?

cage | 19 août 2010 à 11h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:oueds

Personnellement je ne pense pas que produire une energie propre et renouvelable autorise a bouleverser l equilibre ecologique de regions entieres au point d entrainer des migrations de populations.

Energies renouvelables et developpement durable ne vont malheureusement pas toujours de pair.

123soleil | 19 août 2010 à 14h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Précision : la Grande hydroélectricité

La petite hydroélectricité, outre sa production aléatoire et dérisoire, est une catastrophe écologique à commencer par l'accumulation des alluvions diverses qui sont en grande partie bloquées. Pas bien mieux d'ailleurs peut-être pire (?), pour les barrages d'éclusée qui accumulent des millions de m3 de terre, sable, etc. chaque année en France. Résultat à voir dans un siècle...

micocharly | 20 août 2010 à 18h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Précision : la Grande hydroélectricité

il semble que ce genre de réponse montre l'ignorance que l'on a de la petite hydro.
il faut demander à visiter des centrales évaluer l'impact réel de ces installations et les comparer aux autre sources de production d'électricité...que nous consommons tous et est issue du nucléaire pour 80% encore !!!! cela ne semble plus gêner personne actuellement ??? ou sont les priorités ??
didisse

didisse | 31 août 2010 à 00h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager