Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

« La frugalité, le réemploi de matériaux dans le bâtiment, c'est aujourd'hui faisable »

Afin d'abaisser le contenu carbone d'un bâtiment, la frugalité de matières et le réemploi de matériaux commencent à irriguer les pratiques constructives. Pour Christophe Rodriguez, de l'Ifpeb, il faut se laisser tenter, car des solutions existent.

Entretien  |  Bâtiment  |    |  Florence Roussel

Depuis l'entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020 (RE 2020), le contenu carbone des matériaux et équipements utilisés dans un bâtiment est pris en compte et doit être réduit. Utiliser moins de matériaux, des matériaux recyclés ou de seconde main sont des pistes pour alléger ce poids carbone. Cette notion de frugalité entre ainsi progressivement dans les mœurs. Mais elle se heurte à des questionnements et des a priori. Pourtant, certains acteurs l'appliquent déjà et arrivent à leurs fins.

À l'occasion du salon Batimat, Christophe Rodriguez, directeur adjoint de l'Ifpeb, a passé en revue les craintes liées à cette frugalité et les moyens de l'appliquer. Le second œuvre s'y prête particulièrement. Pour le spécialiste du bâtiment, tout doit être tenté afin de généraliser la pratique tout au long de la chaîne de valeur, du maître d'ouvrage à l'assureur en passant par le bureau de contrôle ou le maître d'œuvre. Détails en interview video. #BATIMAT2022

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]