En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Lutte contre les fraudes à la rénovation : EDF et trois organismes de qualification du bâtiment s'allient

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Ce jeudi 17 octobre, les trois organismes de qualification du bâtiment, Qualibat, Qualifelec et Qualit'EnR, ont annoncé leur partenariat avec l'énergéticien EDF pour « renforcer collectivement leur engagement en faveur de la rénovation énergétique de qualité ».

Le Gouvernement va lancer prochainement un plan de lutte contre les arnaques et contre les fraudes aux travaux de rénovation énergétique des logements. Ce partenariat «permettra de coordonner la lutte contre les mauvaises pratiques », indiquent les organismes dans un communiqué commun. Leur démarche est lancée dans le cadre de la charte d'engagements des acteurs à la campagne « Faire », signée avec l'État, pour inciter les particuliers à se lancer dans la rénovation énergétique de leur logement. « Il convient de faire concilier l'objectif nécessaire de rénovation énergétique des bâtiments avec l'exigence de qualité, la protection des consommateurs et la lutte contre l'éco-délinquance », souligne Alexandra Del Medico, secrétaire générale de Qualifelec.
L'objectif de ce partenariat est de « maintenir la confiance des clients » dans le secteur de la rénovation. Pour cela, les quatre acteurs échangeront des informations sur les réclamations clients. Ils partageront entre eux les noms des entreprises radiées de la qualification « Reconnu garant de l'environnement » (RGE) ou du partenariat avec EDF, suite à des défauts de qualité constatés. Les acteurs se réuniront aussi « régulièrement pour suivre la mise en application de la convention par chacun de ses signataires ».

Les travaux de rénovation sont réalisés par l'une des 62 000 entreprises qualifiées RGE, ajoutent les partenaires. « Il est nécessaire de multiplier les sources d'information pour mieux contrôler ceux qui ne respectent pas leurs engagements », déclare Alain Maugard, président de Qualibat. « Le renforcement de la coopération entre les parties prenantes est indispensable pour éviter que les entreprises peu scrupuleuses puissent passer entre les mailles du filet, au bénéfice des clients mais aussi des professionnels qui respectent les règles », indique André Joffre, président de Qualit'EnR.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager