En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Concevoir un bâtiment passif pour limiter l'usage de la climatisation en été

Aménagement  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com

Le confort d'été passif, tel est le concept que l'Arene Ile-de-France et l'Iceb (institut pour la conception écoresponsable du bâti) veulent promouvoir à travers leur dernière publication. "Vivre bien en été, sans climatisation ni rafraîchissement, c'est possible", selon les auteurs du guide qui vulgarisent les normes, standards, méthodes de calcul et solutions architecturales et techniques du confort d'été passif. Pour eux, il existe un risque lors de "la conception de nouveaux bâtiments à faibles besoins de chauffage, bien isolés et profitant des apports solaires [qui] peut générer des inconforts en été si cette question n'est pas traitée en simultané".

Prendre en compte l'environnement extérieur lors de la conception

Le guide revient donc sur les notions de confort thermique et sur les données climatiques à prendre en compte lors du montage d'un projet de bâtiment. Des solutions architecturales et techniques existent pour remédier à la surchauffe des logements et bureaux en période estivale. Et notamment : concevoir des bâtiments bioclimatiques, créer des îlots de fraîcheur (végétation, accessibilité aux vents, nature et couleurs des revêtements …) aux abords du bâtiment, réduire les charges internes (taux d'occupation, éclairage, équipements bureautiques) et jouer sur celles externes (soleil, température, humidité), recourir à la ventilation naturelle.

Le guide présente également des solutions techniques à basse consommation d'énergie comme les brasseurs d'air, le puits canadien ou puits provencal, le géocooling, ou encore le refroidissement par humidification ou refroidissement adiabatique.

Des méthodes de calcul viennent enrichir cet outil pratique : simulations thermiques dynamiques, calculs de vent amont, calculs de débit, diagramme bioclimatique ABC, Givoni simplifié etc. Plusieurs exemples illustrent les propos des auteurs, dont deux situés à Saint-Pierre de la Réunion.

Réactions1 réaction à cet article

 

Mes ancêtres pas les gaulois ceux d'il y a quelques siècles construisaient de tres épais murs de pierre les portes et fenêtres étaient pas trop vastes on orientait la maison selon le soleil surtout en montagne
Et quand cela était possible on mettait la feniere dans le grenier
Comment ces paysans qui zavait pas fait l'ENA AVAIENT ILS DES CASES SOLIDES SANS BRUIT INTÉRIEUR sauf les ronflements du PAPY
Le comble de la zoodynamique on ouvrait la porte sur l’écurie en hiver
Alors avec nos modèles mathématiques nos logiciels on va avoir des cagnas super éco du moibs ceux qui pourront se les offir

FIRMINOU | 18 juillet 2014 à 16h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager