En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bâtiments responsables 2020 : onze projets innovants seront soutenus par l'Ademe

L'Ademe a retenu onze projets de recherche-développement qui permettront d'optimiser les performances énergétiques et environnementales des bâtiments à l'horizon 2020.

Bâtiment  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a dévoilé, le 25 juillet, la liste des onze lauréats de l'édition 2018 de son appel à projets de recherche "Vers des bâtiments responsables à l'horizon 2020". Ces projets lauréats sont portés par les acteurs publics de la recherche et privés du secteur du bâtiment et des énergies (laboratoires, instituts de recherche, bureaux d'études, architectes, promoteurs, bureaux de contrôle, entreprises du bâtiment, etc.) ainsi que des acteurs territoriaux (collectivités, opérateurs). Ils ont été retenus car "ils sont économiquement viables, écologiquement soutenables". Les lauréats se voient proposer un cofinancement pour la réalisation de leurs projets de recherche, sous forme de subventions ou d'avances remboursables par l'Ademe pour les montants d'aide supérieurs à 100.000 € par projet.

L'édition 2018 de l'appel visait prioritairement les actions de recherche relatives à la rénovation énergétique des bâtiments dans les secteurs résidentiel et tertiaire. Et ainsi permettre de répondre aux objectifs du nouveau plan quinquennal de rénovation. Des projets sur des bâtiments neufs précurseurs ont aussi été sélectionnés en vue de la préparation de la réglementation environnementale 2020, via l'expérimentation "Energie+ Carbone-" en cours. L'Ademe attend des lauréats "une contribution à ces objectifs, en soutenant et en accélérant l'innovation technologique, sociologique et organisationnelle dans les secteurs du bâtiment et des énergies renouvelables développées pour le contexte spécifique du cadre bâti".

Chantiers "exemplaires"

Quatre projets ont été retenus visant à optimiser la performance des chantiers (en construction et réhabilitation) et tendre vers une démarche globale "exemplaire". Les projets "Myco-Bat", coordonné par la société de conseil et d'ingénierie Indiggo, et "Promevent", porté par le Centre technique des industries aérauliques et thermiques (Cetiat), prennent en compte la qualité de l'air intérieur dans les projets de construction et les bâtiments tertiaires existants. Myco-Bat vise à réduire le risque de développements de moisissures sur les chantiers de construction neuve. Il prévoit des études de modélisation pour hiérarchiser les différents facteurs selon leur impact sur l'hygrométrie intérieure des bâtiments.

Des campagnes de mesures seront menées sur trois opérations de construction neuve, depuis la mise hors d'eau-hors d'air des bâtiments jusqu'à leur phase d'occupation. Promevent souhaite de son côté améliorer la fiabilité des protocoles de mesures des systèmes de ventilation des bâtiments tertiaires (bureaux, hôtellerie, enseignement, etc.). Le projet Promevent a déjà permis d'améliorer et d'unifier les méthodes de diagnostic des systèmes de ventilation mécanique (simple flux hygroréglable et double flux) dans le secteur résidentiel.

En matière d'économie circulaire, le projet "Fireelc", coordonné par Rotor, a également pour objet de faciliter la mise en œuvre de matériaux de réemploi d'éléments de construction sur dix opérations-test sur chantiers. Le projet "Méthodologie B2C2", porté par Pouget Consultants, vise quant à lui à définir une méthodologie pour la réalisation de rénovations BBC (bâtiment base consommation) par étapes.

Le bois et la paille, matériaux biosourcés performants

Ont également été sélectionnés quatre projets de produits et équipements performants pour la rénovation et la construction. Parmi eux, le projet "Simlaw Timber", coordonné par le Centre technique industriel des entreprises de la forêt et du bois (FCBA), porte sur le développement d'une méthodologie innovante pour aider à la conception structurale des bâtiments bois multi-niveaux. Un autre projet vise à développer l'isolation en paille dans les bâtiments recevant du public (ERP), porté par la ville de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Celle-ci a inauguré en octobre 2017 une école maternelle avec des murs porteurs en paille. La mairie prévoit de lancer un démonstrateur dans le cadre du projet scolaire "Bois-Perrier" en 2019.

E+C- au niveau du quartier

Un autre projet lauréat, porté par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), a pour but de déployer une méthode permettant d'étendre la démarche Energie+ Carbone- (E+C-) à l'échelle du quartier, via huit projets pilotes. Objectif : concevoir un quartier à énergie positive et à faible empreinte environnementale, en maîtrisant toujours le coût économique. Et élaborer les indicateurs qui pourraient être utilisés pour caractériser l'extrapolation du label E+C- au quartier.

Données sur les usagers des bâtiments

Enfin, le bureau d'études Enertech coordonne deux projets visant à mieux comprendre et faire évoluer les pratiques des usagers des bâtiments en matière d'économies d'énergie, de confort ou de qualité sanitaire. Le projet "Perf in Mind" évalue les usages des occupants de maisons individuelles rénovées aux niveaux ambitieux BBC ou plus (facteur 4, passifs). L'analyse des données permettra de fournir un premier retour de terrain basé sur des mesures in situ, sur les différents dispositifs d'accompagnement à la rénovation performante de maisons individuelles. Le second projet "Panel Elecdom" vise à collecter des données de consommations électrodomestiques "précises, fiables et actualisées annuellement".

Réactions1 réaction à cet article

 

La question est de savoir si ces bâtiments et quartiers sont prêts à amortir (e.g. rafraîchir les espaces de vie) les périodes de canicule sur de longues périodes à des températures de +50°C comme prédit par les météorologues, et même plus par la suite.

Citi | 03 août 2018 à 09h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…