En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Stockage électrique : Tesla lance la guerre des prix

Tesla lance des batteries de 7 et 10 kW à partir de 3.000 dollars. Avec un tel prix, le fabricant de voitures électriques surprend le marché et prend de l'avance dans la guerre des prix sur un marché appelé à progresser dans les années à venir.

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com
Stockage électrique : Tesla lance la guerre des prix
Environnement & Technique N°348 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°348
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Jeudi 30 avril, Elon Musk a annoncé que Tesla, le constructeur de voitures électriques qu'il a créé et dirige, va commercialiser des solutions de stockage électrique sur site construites autour d'une nouvelle batterie lithium-ion appelée "Powerwall". D'une capacité de 7 kilowattheures (kWh) pour un cycle quotidien ou 10 kWh pour un cycle hebdomadaire, ces batteries sont vendues aux prix de 3.000 et 3.500 dollars dès maintenant aux Etats-Unis et courant 2016 dans le reste du monde. Aux Etats-Unis, les premières livraisons sont annoncées pour octobre.

Ces batteries sont destinées à alimenter les maisons et les entreprises afin de stocker de l'électricité produite sur site, à partir de sources renouvelables en particulier, ou achetée à bas prix en heures creuses. En abaissant le prix du stockage électrique, l'entreprise souhaite proposer "le maillon manquant pour un avenir durable".

Si l'annonce, attendue depuis plusieurs semaines, a surpris, c'est surtout par le prix de vente de la Powerwall bien plus bas qu'anticipé, les spécialistes du marché annonçant un prix au moins deux à trois fois supérieur à celui annoncé.

L'Allemagne première cible européenne

Cette nouvelle offre répond en priorité aux besoins des régions sans réseaux électriques fiables et disposant d'un ensoleillement abondant. "La batterie pourrait jouer un rôle analogue à la manière dont la téléphonie mobile a remplacé les lignes terrestres", estime Elon Musk, rapporte l'AFP. Cependant, si l'on prend du recul avec les ambitions révolutionnaires du dirigeant de Tesla, force est de constater que ce sont les marchés matures qui devraient être les premiers à adopter le produit. Ainsi, en Europe, l'Allemagne apparaît comme un marché essentiel pour la Powerwall compte tenu du développement de l'autoconsommation à partir du photovoltaïque. C'est d'ailleurs outre-Rhin que Tesla débutera la distribution de sa batterie en Europe.

Au-delà du marché des particuliers, celui des entreprises pourrait représenter un pactole pour Tesla qui propose des offres allant jusqu'à 100 kWh de stockage. Ces batteries, qui peuvent être montées en série, devraient être testées rapidement par le géant américain de la distribution Amazon, dont l'offre de stockage de données en ligne est particulièrement consommatrice d'électricité. De même, la grande enseigne Walmart aurait déjà installé une dizaine de batteries dans ses magasins.

Les futures offres concurrentes prises de court ?

Attendue depuis plusieurs semaines, l'offre faisait l'objet de nombreuses rumeurs. Rapidement, les spécialistes du marché ont su qu'il s'agissait d'une offre destinée principalement au stockage sur site de l'électricité solaire. En effet, les grandes lignes de l'annonce étaient connues depuis que Trip Chowdhry, un analyste financier spécialiste du secteur, avait expliqué connaître des personnes testant l'offre de Tesla. Selon lui, quelque 300 clients de SolarCity (une entreprise présidée par Elon Musk et figurant parmi les leaders américains de l'installation de modules photovoltaïques) ont pu bénéficier de batteries Powerwall dans des configurations 10 et 15 kWh. C'est d'ailleurs SolarCity qui commercialise la Powerwall depuis le 1er mai.

Selon la presse americaine le coût de telles installations était de 13.000 dollars, avec un financement à hauteur de 50% par le fournisseur électrique Pacific Gas & Electric qui y voit une opportunité de réduction des pics de demande. Quant au modèle économique, il était supposé s'appuyer sur un paiement initial de l'ordre de 1.500 dollars assorti de mensualités de 15 dollars étalées sur 10 ans. A l'échéance des 10 ans, la batterie est récupérée par SolarCity. Surtout, à 15 dollars par mois (après le premier versement de 1.500 dollars), le coût du stockage apparaît aujourd'hui particulièrement bas pour des personnes qui dépensent de 100 à 150 dollars par mois pour accéder à la télévision, à internet et à la téléphonie mobile.

Tesla n'est pas la seule entreprise à proposer une offre de stockage électrique sur site, mais l'entreprise compte sur deux atouts faces à ses concurrents : son image de marque, comparable à celle d'Apple dans le domaine informatique, et ses coûts de production bas grâce à sa future usine au Nevada dans laquelle elle compte investir 5 milliards de dollars. En face, Sungevity, premier installateur PV pour le résidentiel aux Etats-Unis, et Sonnenbatterie, un des leaders européens du stockage sur site, avaient préparé leur réplique en annonçant travailler ensemble à une offre concurrente de celle proposée par Tesla et SolarCity. Las, cette offre concurrente devra être revue puisqu'elle misait sur un prix débutant légèrement sous les 10.000 dollars. Un prix aujourd'hui plus de trois fois plus élevé que celui annoncé par Elon Musk. A décharge pour les deux partenaires, le marché anticipait un prix autour de 13.000 dollars pour l'offre de Tesla…

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager