En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La BEI octroie un prêt de 5 Mds€ pour le réseau ferroviaire à grande vitesse espagnol

Gouvernance  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
La Banque européenne d'investissement (BEI) a annoncé le 26 octobre qu'elle prévoyait d'apporter un financement de 5 milliards d'euros pour des projets de construction liés au réseau ferroviaire à grande vitesse espagnol.

L'accord établit que les projets financés par la BEI seront réalisés entre 2010 et 2015 et concerneront les infrastructures suivantes : liaisons à grande vitesse (LGV) Madrid­Badajoz (en direction de Lisbonne), Madrid-Alicante-Murcie et Valladolid-Burgos-Vitoria, agrandissement de la gare madrilène d'Atocha, construction d'une connexion souterraine à grande vitesse entre les gares de Madrid-Atocha et Madrid-Chamartín, construction des troisième et quatrième voies de la section à grande vitesse entre Torrejón de Velasco et Madrid et LGV Valladolid-Galice. Ces investissements seront réalisés par l'ADIF (Administrador de Infraestructuras Ferroviarias), entreprise publique placée sous la tutelle du ministère de l'équipement et qui est notamment chargée du développement et de la gestion des infrastructures ferroviaires en Espagne.

''L'accord signé est le troisième de ce type : il fait suite aux accords conclus en 2002 et 2006 avec le ministère espagnol de l'équipement, d'un montant de 10 milliards d'Euros chacun'', indique la BEI.

Rappelons que la Banque européenne d'investissement soutient la réalisation des objectifs politiques et stratégiques de l'Union européenne en accordant des prêts à long terme à l'appui de projets économiquement sains. Ses actionnaires sont les 27 États membres de l'Union européenne ; l'Italie est l'un des quatre actionnaires principaux – avec le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France – qui détiennent chacun 16,2 % du capital de la Banque. Depuis plusieurs années, l'Espagne est le premier pays destinataire des prêts de la BEI par le volume des opérations, qui ont atteint 8,573 milliards d'EUR en 2008 et 37,725 milliards d'EUR au total sur la période 2004-2008.

Réactions1 réaction à cet article

 
TGV Région Languedoc Roussillon

Et nous nous attendons toujours la liaison rapide entre Nimes et Perpignan. Pour mémoire les crédits avaient été accordés et le gouvernement Jospin ( et Trautmann) ont préféré les accorder à la ligne Paris Strasbourg
Merci

Philippe | 28 octobre 2009 à 09h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager