Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Certification NF ANC : les premières demandes sont en cours d'instruction

Le Cerib a reçu ses premières demandes d'admission pour la certification NFAssainissement non collectif. Celle-ci se veut une preuve de qualité pour distinguer les installations d'ANC les plus performantes.

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Certification NF ANC : les premières demandes sont en cours d'instruction

Lancée à l'occasion du Carrefour des gestions locales de l'eau (CGLE) fin janvier dernier à Rennes, la certification NF assainissement non collectif a subi les conséquences de l'épidémie de Covid-19. « Le confinement a entraîné un ralentissement global des activités, note Sylvain Poudevigne, responsable Ingénierie et Méthodes du Centre d'études et de recherches de l'industrie du béton (Cerib). Les premières demandes d'admission - à la fois sur les fosses et les dispsitifs - sont actuellement en cours d'instruction ». Le processus d'instruction prévoit un examen des dossiers, une évaluation des produits par des audits d'inspecteurs dans les usines et ensuite le suivi in situ chez des particuliers par un expert.

 
Pour que les analyses sur le terrain soient représentatives, il faut que les produits soient installés depuis quelques années  
Sylvain Poudevigne
 
Les produits qui peuvent prétendre à l'admission doivent disposer d'au moins deux ans d'expérience. « Pour que les analyses sur le terrain soient représentatives, il faut que les produits soient installés depuis quelques années », explique Sylvain Poudevigne. Certains problèmes - des surpresseurs qui tombent en panne, des cuves qui se déforment ou les produits qui sont à vidanger trop souvent – ne sont visibles qu'au bout d'un temps d'utilisation.

La marque NF impose également une traçabilité minimum du produit chez les fabricants : ces derniers doivent suivre au moins 60 % des produits mis sur le marché.

Ce besoin de différentiation des produits découle des résultats de l'étude de suivi in situ des équipements d'assainissement non collectif de l'Irstea : les performances observées n'étaient pas à la hauteur des attentes.

Les premiers certificats en janvier ?

« Nous ne pouvons pas tout attendre de la réglementation, pointe Jérémie Steininger, secrétaire général du syndicat Industries et Entreprises Françaises de l'Assainissement Autonome (Ifaa). Aujourd'hui, il n'y a pas de différentiation des produits dans le cadre de la procédure d'agrément ou par le marquage CE : par exemple nous retrouvons aussi bien des produits agréés qui ont une fréquence de vidange de quelques mois à plusieurs années ».

Pour tenter d'inverser cette tendance, les professionnels du secteur se sont tout d'abord rapprochés du Comité Aquaplus pour ouvrir le label au secteur de l'ANC. En 2018, le label Aquaplus entreprise ANC était lancé à l'occasion du salon Pollutec. « C'était un premier pas mais nous nous sommes rendus compte que le label était peu connu, peu utilisé, précise Jérémie Steininger. Nous avons voulu initier un mouvement vers la qualité en structurant la filière à travers le rapprochement de l'Ifaa, de la FNSA et la CNATP au sein des pros de l'ANC. Nous avons également fait une demande au Cerib pour la mise en place d'une certification NF ANC, c'est une marque qui parle en général aux maîtres d'ouvrage ».

Reste à voir comment les prescripteurs s'empareront de cette distinction après son arrivée sur le marché. « J'espère qu'au mois de janvier nous aurons les premiers certificats de produits marqués NF », projette Sylvain Poudevigne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager