En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Performance énergétique des exploitations : 9.000 diagnostics réalisés en 2011

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le ministère de l'Agriculture et l'Ademe ont présenté mercredi 23 novembre 2011 un premier bilan d'étape du plan sur la performance énergétique des exploitations (PPE) agricoles (2009-2013). Ce plan vise à atteindre l'objectif de 30 % d'exploitations agricoles à faible dépendance énergétique en 2013. Résultats : depuis le lancement du plan en février 2009, environ 9.000 diagnostics énergétiques ont été réalisés en 2011, selon Karine Brulé, du ministère de l'Agriculture, sur les 100.000 prévus en 2013, selon La France Agricole. Parmi les freins figurent le coût et le temps de réalisation du diagnostic, la baisse du budget dédié de l'Etat ou encore la visibilité des agriculteurs sur le potentiel d'économies générées.

''Accompagner les exploitants''

''Le PPE impose la généralisation des diagnostics énergie dans les exploitations : il permet de cerner les marges de progrès de l'exploitation et de construire, avec un conseiller, un plan d'amélioration réaliste et volontaire'', a rappelé hier l'Ademe dans un communiqué. Une expérimentation réalisée en 2010 sur 250 exploitations a '' montré que les engagements pris par les agriculteurs au terme d'un diagnostic énergétique se traduisaient par une économie potentielle moyenne de 6% de l'énergie consommée sur la base de changements comportementaux seuls'', selon l'Agence.

La performance énergétique des exploitations peut être encouragée par le dispositif des certificats d'économie d'énergie (CEE) ou encore la production d'énergie renouvelable (méthanisation ou biomasse), a souligné l'Ademe qui met à disposition des agriculteurs deux outils - Clim'agri et Dia'terre - permettant aux exploitations et aux territoires d'évaluer la performance environnementale globale.

Les exploitants peuvent aussi bénéficier du soutien financier des fonds européens et des collectivités locales et régionales. L'Ademe ''soutient également des programmes d'actions, incluant le financement de postes de chargés de missions qui accompagnent les exploitants au quotidien dans la réduction de leur consommation d'énergie et la production d'énergies renouvelables et assurent un dialogue continu avec les différentes organisations professionnelles'', a-t-elle indiqué. Enfin, l'agence lancera fin 2011 un appel à projets de recherche « Agriculture et forêt » sur deux axes : efficacité énergétique et atténuation des émissions de gaz à effet de serre.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager