En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Alimentation bio : la Cour des comptes européenne audite le système de contrôle

Agroécologie  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com
Alimentation bio : la Cour des comptes européenne audite le système de contrôle

La Cour des comptes européenne annonce mener un audit sur les contrôles de l'alimentation bio dans l'UE, dont le rapport sera publié début 2019. Dans ce cadre, elle va examiner le système de contrôle de la production, de la transformation, de la distribution et de l'importation des produits bio.

"Le défi auquel le secteur de l'alimentation biologique est confronté consiste à garantir une croissance régulière de l'offre [face à] la demande, tout en maintenant la confiance des consommateurs", a déclaré Nikolaos Milionis, responsable de l'audit. Les ventes au détail dans l'UE ont en effet enregistré une croissance de 54% entre 2010 et 2015, tandis que la superficie consacrée à l'agriculture bio n'augmentait que de 21% sur la même période. Aussi, les importations de produits bio ont-elles augmenté de 32% dans le même temps. Le marché peine à suivre le rythme de la demande et le fait que le consommateur soit prêt à débourser plus pour le bio risque d'encourager la fraude, explique la Cour des comptes.

Le contrôle de l'alimentation bio est fondé en Europe sur un système de certification encacré par la Commission européenne. Le système est mis en œuvre par les Etats membres, les inspections étant effectuées par des organismes publics ou privés.

La Cour des compte a procédé à un premier audit de la filière bio en 2012. Dans son rapport, elle réclamait davantage de suivi et de supervision par la Commission et les Etats membres en vue de gagner en efficacité et en lisibilité. A l'occasion de ce nouvel audit, la Cour cherche à évaluer si "les consommateurs peuvent aujourd'hui croire davantage dans la nature réellement biologique des produits" qu'au moment du précédent. "Le marché des produits biologiques dépend dans une large mesure de la confiance des consommateurs", avait en effet rappelé la Cour, et, par conséquent, du système de certification censé garantir que les produits sont véritablement bio.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…