En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Agrocarburants : Sofiprotéol ferme deux sites de production et se réorganise

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Vendredi 5 juillet, Sofiprotéol, premier producteur européen de biodiesel, a annoncé réorganiser son activité de production de biodiesel en France avec la fermeture de deux unités d'estérification et d'une unité de trituration ainsi que la fusion des filiales Diester Industrie et Saipol.

"Si [le taux d'incorporation de biodiesel] devait encore baisser, ce qu'évidemment nous contestons, effectivement, il faudrait encore aligner le parc industriel", a déclaré à l'AFP son directeur général, Jean-Philippe Puig. Le groupe réduit ainsi d'environ 20% ses capacités de production pour les ramener à environ 1,6 million de tonnes par an. Quant aux 81 emplois concernés, ils seront préservés assure le groupe.

Plafonnement de l'incorporation

Le groupe français d'oléagineux fait état du "contexte défavorable du marché" lié à la révision à la baisse du taux d'incorporation règlementaire européen, la modification de la directive européenne sur l'énergie et les importations massives. "Les investissements ont été réalisés sur la base de l'objectif européen de 10% d'incorporation d'énergie renouvelable dans les transports, alors qu'au niveau national, une pause à 7% a été décidée et qu'au niveau européen un projet de plafonnement à 5% pour les biocarburants de 1ère génération est en discussion", explique le groupe industriel et financier de la filière des huiles et des protéines. La fermeture de deux unités de production de biodiesel représente une capacité de production de 380.000 tonnes, indique l'entreprise.

Les sites concernés sont : l'unité de production de Diester Industrie Flandre (DIF) de Cappelle-la-Grande (Nord) qui fermera fin 2013, le site de trituration de Saipol à Venette (Oise) qui fermera fin 2013 et l'unité d'estérification de Novance à Venette qui sera convertie en unité de production d'ester méthylique d'huiles animales et usagées (EMHA/EMHU). Par ailleurs, le groupe prévoit de fusionner en juin 2014 Saipol et Diester Industrie au sein d'une nouvelle entité qui portera le nom de Saipol dont le siège administratif se trouvera à Grand-Couronne (Seine-Maritime) à partir de septembre 2014. La marque Lesieur sera rattachée directement à Soprol fin 2013.

Réactions2 réactions à cet article

 

Baisser la part de véhicule diesel pour réduire les particules nocives dans l'atmosphère: OUI !
Mais tant qu'à faire, autant mettre 10% de BioDiesel issu de colza, recyclage-valorisation huiles de fritures et huiles de vidange et autres Bois-à-rotation-rapide après Fisher-Tropch,...puisque ça fera autant de GES et particules de ressource fossile pétrole en moins.
Donc:
1) maintenir une part forte de BioDiesel dans les carburants Diesel, au max de la tolérance des moteurs
2) réduire le parc véhicules diesel drastiquement, au profit des véhicules électriques, hybrides et essence-bioEthanol
YA+KA !
A+ Salutations Guydegif(91)

Guydegif(91) | 09 juillet 2013 à 18h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

yaka a raison! Quand est-ce-qu'on nous démontrera que le Mix Biodiesel -Gasoil, diminue les émissions de NOX et Particules? On le décide sans preuves , mais ces usines de Biodiesel possède des Labos pour nous fournir des résultats expérimentés depuis des dizaines d'années! Là encore, nous ,les Utilisateurs, devons "faire confiance" aux scientifiques sous pression!

arthur | 10 juillet 2013 à 13h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager