En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'AFB publie un guide opérationnel sur la protection des milieux aquatiques lors des chantiers

Biodiversité  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Comment éviter et réduire l'impact des chantiers de travaux publics sur les milieux aquatiques et humides ? L'Agence française pour la biodiversité (AFB) a rédigé un guide technique pour répondre à cette question. Destiné aux professionnels du secteur, le document synthétise les travaux menés pendant deux ans par l'AFB, le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema), le ministère de la Transition écologique et solidaire, les bureaux d'études Biotope et Grena Consultant, ainsi que des acteurs des travaux publics. La publication de ce guide opérationnel est accompagnée d'une formation.

Le guide s'adresse à tous les acteurs intervenant sur un chantier : maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre, entreprises de travaux publics, syndicats de rivière, services instructeurs de l'État, établissements publics en charge des contrôles, etc.

Un chantier de travaux publics présente des risques importants de dégradation, voire de destruction des milieux naturels du fait des flux de polluants produits au cours des opérations (sédiments, bétons, hydrocarbures…). Le guide présente des solutions pour éviter les impacts des chantiers, de la phase de défrichement préalable, à la remise en état, en passant par les premiers terrassements. Il présente en particulier "les critères des choix des bonnes pratiques environnementales selon une approche multi-barrières". Les techniques de protection sont présentées en fonction de leurs champs d'application potentiels, de leurs spécifications techniques et des méthodes de dimensionnement associées. Les modalités d'entretien ou points de vigilance spécifiques, les avantages et les limites des outils de protection sont aussi abordés.

Trois grandes thématiques sont traitées : l'anticipation des risques des chantiers sur les milieux aquatiques ; la lutte contre l'érosion des sols décapés, la gestion des écoulements superficiels et le traitement des sédiments ; ainsi que la gestion des hydrocarbures, bétons et autres sources potentielles de pollutions physicochimiques.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…