Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le biogaz va perdre son exonération fiscale au 1er janvier 2021

Energie  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

La loi de finances pour 2020 supprime à compter du 1er janvier 2021 l'exonération de taxe intérieure sur les consommations de gaz naturel (TICGN) qui bénéficiait jusque-là au biogaz. Plusieurs amendements au projet de loi de finances pour 2021 (PLF 2021) ont été déposés afin de revenir sur cette suppression.

Il faut « maintenir une différenciation nette en matière fiscale entre les offres de gaz fossile et de biogaz », a plaidé le député LReM Jean-Luc Fugit. « À défaut, il est à craindre un déficit d'attractivité pour le développement du biogaz, notamment dans le secteur agricole, qu'il faut soutenir en lui permettant une diversification de production qui est source de revenus et utile pour la valorisation des biodéchets », a ajouté l'élu de la majorité. Mais son amendement, comme les autres visant à maintenir l'exonération, ont été repoussés après avoir reçu un avis défavorable du Gouvernement, comme du rapporteur.

L'Assemblée nationale a en revanche adopté un amendement du député Alexandre Holroyd qui actualise le tarif de TICGN pour l'usage combustible du gaz naturel, qu'il s'agisse de gaz fossile ou de biogaz. Ce tarif sera de 8,43 euros par mégawattheure (€/MWh) au 1er janvier 2021. Cet amendement instaure par ailleurs un mécanisme automatique de baisse du tarif de cette taxe au fur et à mesure du recours croissant au biogaz dans les réseaux de gaz naturel.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager