En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Appel d'offres biomasse : 15 projets sélectionnés

Energie  |    |  Clément Cygler  |  Actu-Environnement.com

A l'issue d'un appel d'offres sur les installations d'une capacité supérieure à 12 MW lancé en 2010, les ministères de l'Ecologie et de l'Industrie ont choisi 15 projets de production d'énergie à partir de biomasse pour une capacité de 420 MW. Soit la totalité des projets jugés recevables par la Commission de régulation de l'énergie (Cre). Le Gouvernement est donc plus loin que son objectif initial qui était de 200 MW.

Ce relèvement de l'objectif permettra d'accélérer le développement de la filière biomasse-énergie pour tenir les objectifs du Grenelle de l'Environnement. « Les 15 projets sélectionnés permettront de contribuer de manière très significative au développement des énergies renouvelables, mais aussi à la structuration de la filière et à la mobilisation de nos ressources forestières. Ils vont générer 1,4 milliards d'euros d'investissements et créer de nouveaux emplois verts », a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet dans son communiqué de presse.

Par ailleurs, la sélection des projets a été réalisée selon plusieurs critères comme le prix de vente de l'électricité, l'efficacité énergétique, l'approvisionnement en biomasse ou la localisation de l'installation. La qualité de l'approvisionnement et le respect des normes sur la pollution atmosphérique ont également été des facteurs déterminants.

Pour favoriser le développement de ces grandes centrales de production énergétique, un nouvel appel à projets de production d'énergie à partir de biomasse sera lancé d'ici mi-2012.

Réactions1 réaction à cet article

 

« Les 15 projets sélectionnés permettront de contribuer de manière très significative au développement des énergies renouvelables, mais aussi à la structuration de la filière et à la mobilisation de nos ressources forestières. Ils vont générer 1,4 milliards d'euros d'investissements et créer de nouveaux emplois verts »

Ils vont surtout déstabiliser les filières d'approvisionnement et détourner la biomasse des projets plus petits, qui eux sont structurants.
Les grands opérateurs vont faire main basse sur la ressource (la privatisation de l'ONF n'est pas loin), tout ça pour produire de la chaleur et de l'électricité avec un rendement global plus que discutable.

C'est du gâchis, et c'est le résultat d'une politique du chiffre : on balance quelques gros projets qui permettent de remplir vite fait les tableaux (et les compte en banque de Véolia, GDF-Suez et consort).

Il ne reste plus qu'à espérer que, comme pour les précédents appels d'offres de la CRE, peu de projets on voient réellement le jour.

En attendant, papetiers et panneautiers

brazz | 05 octobre 2011 à 08h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager