En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

BNP Paribas ne veut plus financer le gaz de schiste et les hydrocarbures en Arctique

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°374 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°374
[ Voir un extrait du numéro | Acheter le numéro]

BNP Paribas a annoncé, le 11 octobre, cesser "ses relations avec les acteurs dont l'activité principale est l'exploration, la production, la distribution, le marketing ou le trading de gaz et de pétrole de schiste et/ou de pétrole issu des sables bitumineux". Le groupe déclare également son intention d'arrêter les financements "de projets majoritairement dédiés au transport et à l'exportation de gaz et de pétrole de schiste ou de pétrole issu des sables bitumineux" (terminaux méthaniers, pipelines…) et s'engage à ne pas financer les projets d'exploration ou de production de gaz et de pétrole en Arctique.

Ces annonces interviennent au lendemain de l'adoption, par l'Assemblée nationale, du projet de loi sur la fin des hydrocarbures. Le groupe s'était déjà engagé, en marge de la COP 21, à réduire son soutien au secteur du charbon (mines et centrales) et à orienter ses financements en faveur de la transition énergétique.

"Ces mesures conduiront BNP Paribas à cesser progressivement ses financements avec un nombre significatif d'acteurs qui ne s'inscrivent pas activement dans la transition vers une économie bas carbone", indique le groupe dans un communiqué de presse.

Saluant ces annonces, les Amis de la terre appellent les autres banques françaises à s'engager dans la même voie. "De nombreuses incertitudes demeurent sur le périmètre d'application des mesures annoncées aujourd'hui et ce sont bien les détails qui permettront de juger précisément l'ambition et le sérieux de la banque à lutter contre les changements climatiques", souligne Lucien Pinson, chargée de mission de l'ONG.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…