Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plaquettes forestières : un guide pour une récolte durable de bois

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

L'agence de la Transition écologique (Ademe) publie un guide sur la récolte durable de bois pour la production de plaquettes forestières. « Ce guide présente des outils d'aide à la décision opérationnels et des bonnes pratiques dont l'objectif est de maintenir la fertilité chimique et l'intégrité physique des sols, de conserver des habitats pour la biodiversité et de préserver les zones humides et les cours d'eau », explique l'Ademe.

En 2019, le volume de bois récolté pour la production forestière a représenté 2,7 millions de mètres cubes. Ce volume a triplé au cours des dix dernières années. En parallèle, les pratiques de récolte évoluent : « Des arbres ou compartiments de l'arbre, jusqu'alors laissés en forêt, peuvent dorénavant être destinés au bois énergie : arbres entiers de petit diamètre, houppiers et, dans certains cas, souches. Ce changement de pratiques conduit à prélever des menus bois, c'est-à-dire des branches de diamètre inférieur à 7 cm, avec d'autres résidus d'exploitation », explique le guide. Or, le prélèvement de certains menus bois doit être raisonné pour assurer la durabilité de la filière et préserver l'écosystème forestier, indique l'Ademe.

 

Réactions3 réactions à cet article

 

Il était temps d'ouvrir les yeux sur ce sujet ! Mais les dégâts sur la biodiversité sont déjà bel et bien visibles dans les bois ou le bocage et leurs promoteurs ne vont pas modifier leurs nouvelles pratiques pour un simple guide, fut-il publié par l'Ademe. Il va falloir des mesures un peu plus contraignantes pour que tout arbre qui tente de pousser ne passe pas dans une machine forestière démesurée, coupant, écrasant et tassant tout sur son passage.

Pégase | 14 janvier 2021 à 14h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

IL est d'autant plus regrettable d'avoir autorisé de nombreuses méga chaufferie bois (Gardanne, vallée du Rhône, ...) qui ont des zones d'approvisionnement en chevauchement (quid du devenir des forêts) et souvent très lointaine (En partie du Jura pour Gardanne, voire du Canada !!!). Nous sommes aujourd'hui dans une vision industrielle de l'exploitation de la forêt avec les mêmes effets néfastes sur les sols et la biodiversité que l'agriculture. Ce ne sont plus des forêts mais des champs plantés d'arbres et copieusement arrosés de produits phytosanitaires. Et ce ne sont pas les nombreux suicides au sein de l'ONF (dénonçant ainsi un mal être d'agents qui ne voient plus de sens à leurs missions) qui font réagir nos politiques quand au devenir de nos forêts. Il est encore temps de réagir, mais encore une fois les lobbys industriels sont à l’œuvre!

Potter | 15 janvier 2021 à 12h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Sur ce sujet comme sur de nombreux autres concernant les forêts françaises, il serait temps de sortir des visions dogmatiques et manichéennes, qui présentent la récolte de bois en forêt comme la pire des atteintes à l'environnement. Aujourd'hui la filière bois-forêts est en demande de débouchés pour le bois énergie qu'il s'agisse des coproduits de la récolte ou de connexes de scieries. Le prélèvement global de biomasse en forêt stagne voir recule, alors il faut arrêter de crier à la surexploitation. Quel rapport entre bois energie et recul de la biodiversité ou les suicides d'agents de l'ONF ? La moitié de la forêt française a moins de 150 ans, et oui une grande partie a été plantée pour le plus grand bénéfice de la société : matière première renouvelable indispensable à de nombreuses filières, remplaçant des produits à bilan carbone exécrable (béton, alu...), pourvoyeuse d'emplois locaux ...
arrêtons les raccourcis simplistes et sachons tirer partie cette richesse !
Pas forcément avec des projets comme Gardanne.

Pseudotsuga69 | 24 janvier 2021 à 20h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager