En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nouvelle France industrielle : un plan pour développer la construction d'immeubles en bois

Aménagement  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Les ministres du Redressement productif, du Logement et de l'Agriculture ont annoncé le 28 mars "un point d'étape" du plan "Industries du bois", l'un des 34 plans de la Nouvelle France industrielle, lancé en septembre 2013. Ce plan, co-piloté par Franck Mathis, PDG de Mathis S.A, et Dominique Weber, PDG de Weber Industries, vise à promouvoir l'utilisation du bois dans la construction d'immeubles de grande hauteur, et dans l'aménagement intérieur.

Il s'agit de rendre la filière "plus compétitive en améliorant l'accès à la ressource forestière, en développant la construction bois, la seconde transformation en France". Les plus récents bâtiments en bois atteignent 8 niveaux en France contre 14 en Norvège, 18 en Australie, rappellent les ministres. Des bâtiments de plus de 30 niveaux sont également en projet aux Etats-Unis et au Canada.

Ce plan consiste à lever les freins techniques, réglementaires et culturels, "d'abord en qualifiant le produit dans une démarche pilote, puis en le déployant sur le territoire", ont-ils précisé. Le plan se déclinera également en région et "soutiendra les industriels locaux qui décideraient d'en suivre la logique". Il précisera les outils et les financements à mobiliser.

Le plan doit également "favoriser les usages énergétiques de la biomasse". Le bois de France, transformé sur le territoire français, doit "fournir énergie, matériaux de construction et biens de consommation tout en représentant un potentiel pouvant aller jusqu'à 60.000 emplois nouveaux notamment dans les zones rurales".

La feuille de route du plan doit être présentée avant l'été au comité de pilotage de la Nouvelle France industrielle.

Réactions2 réactions à cet article

 

Si le bois brut, comme pour la construction de nombreux chalet, provient d'Autriche, de Roumanie, de Russie ou que sais-je cela ne vaut pas le cout. Tout l'intérêt est de structurer la filière en France.

Terra | 02 avril 2014 à 11h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je crois qu'au niveau de la filière bois, comme dans d'autres, il faut travailler sur tous les plans en même temps. Du bois français, des entreprises françaises travaillant sur le sol Francais, des idées françaises.... la liste est longue !

forêtenbois | 02 avril 2014 à 19h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…