Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'opposition à l'écotaxe parmi les 11 revendications phares des bonnets rouges

Transport  |    |  Pierre Emmanuel Bouchez  |  Actu-Environnement.com

Le collectif "Vivre, décider et travailler en Bretagne", à l'origine du mouvement des bonnets rouges, a organisé le 8 mars 2014 ses "Etats généraux de Bretagne". A cette occasion, 15.000 doléances exprimées par des sympathisants ont été recueillies par les comités locaux des bonnets rouges ou via internet. Le collectif en a extrait les 11 revendications phares du mouvement.

L'opposition à l'écotaxe demeure l'étendard du mouvement. Selon les bonnets rouges, "cette taxe détruit l'emploi, déséquilibre les territoires, et crée une distorsion de concurrence au détriment de la Bretagne". La suspension de cette taxe n'est toutefois que temporaire, d'autant plus que les entreprises de l'éco-mobilité demandent son maintien.

Dans le même esprit de libéralisation du travail et de l'activité économique, le collectif veut "libérer les énergies et soutenir l'emploi par l'allègement des charges et des contraintes administratives" afin d'en finir avec le "dumping social et les distorsions de concurrence en Europe".

A noter que le secteur de l'élevage a d'ores et déjà bénéficié d'une simplification administrative notable en passant au régime de l'enregistrement, moins contraignant que le régime d'autorisation en vigueur auparavant. Cette mesure est très critiquée par certaines associations de protection de l'environnement pour qui elle diminue la protection de l'environnement au bénéfice de l'activité économique.

Enfin, la démarche du collectif met en évidence l'existence d'un fort courant régionaliste au sein du mouvement des bonnets rouges. Ces derniers proposent en effet de relocaliser les pouvoirs politiques, économiques et financiers en Bretagne. Cette évolution permettrait notamment "l'appropriation par les Bretons de la filière énergie et le développement des énergies renouvelables".

Dans un registre plus social, il est proposé de renforcer "l'expérimentation, le dialogue, la transparence et le «vivre ensemble» en Bretagne".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager