Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Boues de station d'épuration : les conditions d'épandage pendant l'épidémie de Covid-19 précisées

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Un arrêté vient encadrer les modalités d'épandage des boues issues de station d'épuration durant la période de Covid-19.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a en effet estimé que les boues d'épuration produites durant l'épidémie de Covid-19 ne devaient pas être épandues sans hygiénisation préalable.

L'arrêté prévoit que seules pourront être épandues les boues extraites avant le début de la période d'exposition à risques pour le Covid-19, ou celles qui répondent aux critères d'hygiénisation prévus soit par la norme NFU 44-095, soit par l'arrêté du 8 janvier 1998.

Des mesures de surveillances supplémentaires

Pour les boues hygiénisées, le texte fixe également des mesures de surveillance complémentaires. Ainsi, celles qui répondent aux exigences de l'arrêté du 8 janvier 1998 devront réaliser un ou plusieurs des enregistrements suivants : suivi des températures dans le cas de la digestion anaérobie thermophile et du séchage thermique ; pH journalier dans le cas du chaulage ; suivi des températures, de la durée de compostage et du nombre de retournements, dans le cas du compostage.

L'arrêté prévoit également, pour l'ensemble des traitements, un doublement de la fréquence des analyses microbiologiques prévues à l'article 16 de l'arrêté du 8 janvier 1998, et notamment celle de la surveillance des coliformes thermotolérants (E. coli).

Pour les boues hygiénisées selon les prescriptions de la norme NFU 44-095, chaque lot devra faire l'objet d'un enregistrement du suivi des températures, de la durée de compostage et du nombre de retournements. Le producteur de boues devra également tenir à la disposition du préfet les résultats d'analyse garantissant le respect des critères d'hygiénisation.

Une période d'exposition dès le 13 mars pour certains départements

Pour chaque département, l'arrêté définit la date marquant le début de la période d'exposition, compris, en métropole, entre le 13 et le 24 mars.

L'arrêté inclut les boues produites par des stations d'épuration d'installations classées pour la protection de l'environnement soumises à autorisation recevant des eaux résiduaires domestiques dès 1 %.

Réactions2 réactions à cet article

 

En fait, un rappel aux retardataires?...

DVC | 06 mai 2020 à 10h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

et l'épandage des boues provenant des digestats des méthaniseurs qui peuvent être alimentés par des déchets provenant d'abattoirs?

grape | 25 mai 2020 à 13h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager