En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

BpiFrance renforce ses investissements dans l'éco-innovation

Un an après son lancement, la banque publique d'investissement a mobilisé près de 750 millions d'euros pour l'innovation en 2013, via notamment le financement de PME dédiées aux écotechnologies. Les aides à l'innovation seront doublées d'ici 2017.

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Nicolas Dufourcq, directeur général de la banque publique d'investissement BpiFrance, a présenté le 14 février le premier bilan de l'activité de l'établissement.

BpiFrance, détenue par l'Etat et la Caisse des dépôts (CDC), est issue en 2013 du rapprochement d'Oséo - la banque publique des PME innovantes - CDC Entreprises et du Fonds stratégique d'investissement (FSI). Premier des 60 engagements électoraux du Président François Hollande, la banque publique d'investissement est destinée à soutenir les PME à l'innovation et à l'export et "favoriser la transition énergétique du pays", en lien avec les régions. Elle est dotée d'une capacité de financement de 40 milliards d'euros, via des fonds et des prêts ou directement dans les entreprises.

La banque est "installée", a indiqué Nicolas Dufourcq. Un an après son lancement, BpiFrance a consacré 10 milliards d'euros de crédits au financement des entreprises en 2013, dont 747 millions d'euros ont été "mobilisés pour l'innovation". Soit 634 millions d'euros d'aides et subventions aux programmes collaboratifs et 113 millions d'euros de prêts individuels à l'innovation.

Soutien aux écotechnologies

En 2013, 111 millions d'euros ont également été investis "en direct" dans le capital des PME innovantes, soit 50 % de plus qu'en 2012. Cet investissement concerne 35 opérations à travers notamment les fonds d'investissement en fonds propres : InnoBio (doté de 139 millions d'euros dédié aux technologies dans le domaine de la santé humaine), Ecotechnologies (doté de 150 millions d'euros, dédié aux énergies renouvelables et à la chimie verte, l'éco-conception de produits, les réseaux intelligents…) et Ambition Numérique (doté de 300 millions d'euros, dédié aux cloud computing, big data, smart cities …). Auxquels s'ajoute le fonds Large Venture, créé en 2013, et doté de 500 millions d'euros, de capital-risque auprès d'entreprises innovantes (secteurs de la santé, du numérique et de l'environnement) qui a investi "des tickets supérieurs à 10 millions d'euros".

Hors "capital innovation", BpiFrance a investi 367 millions d'euros l'an dernier au capital des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et des grandes entreprises ainsi que 121 millions pour les PME.

Les lancements des fonds dédiés à la filière ferroviaire (Croissance Rail, doté de 40 M€) et nucléaire (FDEN, doté de 133 M€) ont "par ailleurs constitué des temps forts de l'année 2013 pour l'équipe d'investissement direct PME", a souligné BpiFrance.

Plus de 11.600 entreprises ont également bénéficié du préfinancement du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), l'an dernier, pour un montant de près de 800 millions d'euros. Le gouvernement prévoit 3 milliards d'euros d'ici 2016 pour financer le CICE via la fiscalité écologique. A cela se sont ajoutés 8 milliards de prêts bancaires garantis par BpiFrance en 2013.

Financement de l'export

BpiFrance vise l'octroi d'un milliard de prêts supplémentaires par an d'ici 2017. En fonds propres, la banque entend également investir "un à deux milliards d'euros par an", a précisé M. Dufourcq.

A l'horizon 2017, BpiFrance prévoit de "multiplier par deux" les aides à l'innovation (soit 1,5 milliard d'euros) ainsi que les prêts à l'export (500 millions d'euros prévus). Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, a annoncé que BpiFrance mettra en place avant l'été un mécanisme de prêteur direct au bénéfice des PME et ETI et notamment de crédit acheteur. Ce mécanisme "offrira des financements de l'export aux PME et ETI sur le marché des crédits de petit montant, segment sur lequel le marché n'est pas pleinement efficace", a indiqué BpiFrance.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…