En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le BRGM et la société Hesus s'allient pour gérer les flux de terres excavées

Déchets  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le 23 janvier, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a annoncé sa prise de participation à hauteur de 40 % au capital de Soltracing, une société créée par l'entreprise française Hesus, spécialisée dans la gestion des terres excavées. Hesus détient 50 % du capital de Soltracing, cofondée avec la Confédération flamande de la construction (qui passe à 10 % du capital).

260 millions de tonnes, c'est le volume de déchets produit chaque année par le BTP dont 70 % sont des terres excavées. « La traçabilité des terres de chantier est au cœur du modèle développé par Soltracing depuis 2015 », soulignent Hesus et le BRGM, nouvel actionnaire via sa filiale Sageos. Les deux organismes vont proposer un nouveau service dédié à la traçabilité des terres excavées, afin de « faciliter leur valorisation dans une logique d'économie circulaire ».

« Au lendemain du vote de la loi économie circulaire, ce partenariat fait de Soltracing l'acteur de référence pour répondre aux nouvelles obligations de contrôle externe et de déclaration des évacuations de terres excavées auprès des autorités administratives », s'est félicitée Coline Eychène, administratrice de Soltracing.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager