En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bruit des éoliennes : l'Afsset préconise d'étudier la situation au cas par cas

Saisie en 2006, suite à la publication d'un rapport de l'Académie de médecine sur la nocivité du bruit généré par les éoliennes, l'Afsset conseille d'étudier l'impact acoustique au cas par cas plutôt que de réglementer globalement.

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
En mars 2006, le bruit généré par les éoliennes avait été placé au-devant de la scène avec le rapport intitulé « le retentissement du fonctionnement des éoliennes sur la santé de l'homme » piloté par Claude Henri Chouard de l'Académie de médecine qui avait estimé que le bruit constituait un vrai risque : qu'il soit très intense, ou qu'il représente une pollution sonore plus modérée, le bruit est le grief le plus fréquemment formulé à propos des éoliennes. Il peut avoir un impact réel, et jusqu'ici méconnu, sur la santé de l'homme. Pour faire la preuve de l'éventuelle nocivité du bruit éolien pour l'homme, l'Académie avait estimé indispensable que soient entreprises des études comportant notamment la mise au point d'une procédure réalisant l'enregistrement, sur une période longue de plusieurs semaines, du bruit induit par les éoliennes dans les habitations, puis son analyse à différentes échelles temporelles, afin d'appliquer cette expertise aux populations intéressées et une enquête épidémiologique sur les conséquences sanitaires éventuelles de ce bruit éolien sur les populations. En attendant les résultats de ces études, l'Académie avait recommandé aux pouvoirs publics de suspendre à titre conservatoire la construction des éoliennes d'une puissance supérieure à 2,5 MW situées à moins de 1.500 mètres des habitations ainsi que l'application de la réglementation relative aux Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE) pour certaines installations.

Saisie le 27 juin 2006 par les ministères en charge de la santé et de l'environnement, afin d'analyser les préconisations de l'Académie, l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) vient de rendre public son rapport. Verdict : il n'est pas nécessaire de définir une distance d'installation minimale entre les parcs éoliens et les maisons mais il convient d'évaluer l'impact acoustique au cas par cas.

Soulignant que la France n'a pour le moment aucune machine d'une puissance supérieure à 2,5 MW, l'Afsset assure que la France dispose d'une des réglementations les plus protectrices pour les riverains (décret 2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage).

Elle fait valoir en outre que les émissions sonores des éoliennes ne génèrent pas de conséquences sanitaires directes sur l'appareil auditif et qu'aucune donnée sanitaire disponible ne permet d'observer des effets liés à l'exposition aux basses fréquences et aux infrasons générés par ces machines. À l'intérieur des habitations, fenêtres fermées, on ne recense pas de nuisances - ou leurs conséquences sont peu probables au vu du niveau des bruits perçus, souligne l'Afsset. Ces informations ont été obtenues par l'Afsset en consultant les DDASS des départements concernées par l'implantation de parcs éoliens et en identifiant l'objet et la nature des plaintes recensées.

En ce qui concerne l'exposition extérieure, les émissions sonores des éoliennes peuvent être à l'origine d'une gêne, selon le rapport mais l'Agence estime que cette perception d'un inconfort est souvent liée à une perception négative des éoliennes dans le paysage.

En conséquence, l'Afsset recommande de ne pas imposer une distance d'espacement unique entre parcs éoliens et habitations riveraines, dans la mesure où la propagation des bruits dépend de nombreux paramètres, locaux comme la topographie, la couverture végétale et les conditions climatiques. Elle conseille plutôt d'utiliser les modélisations actuelles, suffisamment précises pour évaluer au cas par cas, lors des études d'impact, la distance d'implantation adéquate permettant de ne pas générer de nuisance sonore pour les riverains des futures éoliennes. Pour ce faire, un cahier des charges comprenant plusieurs éléments techniques (paramètres de modélisation, définition du périmètre géographique de l'étude d'impact…) devrait être établi.
L'Afsset suggère enfin de rendre la cartographie de la zone d'impact des éoliennes disponible en mairie.

Réactions11 réactions à cet article

 
Encore une fois une étude scientifique partielle e

EnFinistère plus de la moitié des centrales éoliennes font l'objet de plaintes formalisées. A Beuzec Cap Sizun 5 éoliennes ont été démontées et remplacées par une seule. depuis les riverains gênés ne se plaignent plus du bruit;

comment se fait-il que l'AFSSET ose publier une telle étude réalisée sur les observations des financiers éoliens (11 PAGES) et l'ADEME qui a toujours refusé de mener des études terrains. Les riverains ont été volontairement exclus alors qu'ils sont en première! Comprenne qui peut!

Les cobayes existent dans le Finistère et auraient appréciès de voir leurs maux expliquer par ces scientifiaques de renom mais surtout de salon;
Aucun site éolien du FINISTERE n'a fait l'objet d'une étude appriofondie de la DDASS qui pêche là dans sa mission de services aux Publics

Ne serait-il pas opportun que Mr RUMEAU Président du groupe de travail de l'AFSSET prenne enfin l'avis des riverains qui subissent de manière évidente les nuisances des éoliennes.

L'AFSSET en sortirait grandie par as capacité d'objectivité.

remettez votre travail (inachevé)sur le billot et bon courage Mr RUMEAU

bernard LE BORGNE | 01 avril 2008 à 16h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
bruit des éoliennes

Je voudrais savoir:
La gêne provoquée par les éoliennes est-elle supérieure, inférieure ou égale à celles provoquées par une route à grande circulation ou une autoraute, 2 voies de circulation qui génèrent un grondement permanent, nuit et jour.

tamaris | 02 avril 2008 à 18h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Encore une fois une étude scientifique partiell

DE MANIERE EVIDENTE.... approche trés scientifique ?
Je n'ai pas d'éolienne, aussi je me suis arrété au pied de l'une d'elles.... franchement le bruit est DE MANIERE EVIDENTE ...faible... moins que l'autoradio de ma voiture ou que les baladeurs ou la sono des "boites" ou meme que des ronflements nocturnes... alors quand on veut tuer son chien !!! l'etape suivante est sans doute "pas belles" evidemment pas comme les "colonnes de Buren" ? Elles, au moins, "les eoliennes" ont peut etre une utilité pour l'avenir de l'humanité !

Anonyme | 03 avril 2008 à 11h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Encore une fois une étude scientifique partiell

bonjour,
j'habite le finistère également et je suis très heureuse de voir fleurir les éoliennes dans notre paysage qui ne manque pas de rappeler le caractère typique de notre région : le vent !
Pourquoi tant de haine vis-à-vis des éoliennes, qui sont utiles et franchement pas si laides que cela, je les trouve très design. Les relais de téléphone mobile me dérangent bien plus, on en met partout (sur les châteaux d'eau, tout autour et allez donc !... pourquoi pas encore sur les monuments tels que cathédrales ! on y viendra...) et leur risque pour la santé est avéré, lui. Concernant les incidences des éoliennes sur la santé de l'être humain, attendons de connaître les résultats de l'étude médicale en cours...et ne soyons pas toujours aussi négatifs avec les nouveautés en Bretagne !

Laurence | 03 avril 2008 à 12h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:bruit des éoliennes

Cher Tamaris,

Le bruit d'éoliennes actuelles peut éventuellement être proche de celui des routes à grande circulation que vous décrivez, mais uniquement pour certains types de machine, et surtout, uniquement à leur pied. Dès 300 m, vous percevez très très peu leur son, et à 500 m vous n'entendez plus rien. Généralement, on entend que le bruit du vent ! Et au pied d'une éolienne, on tient une conversation à voix normale sans aucun soucis.

Espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

Lucie

Lu90 | 03 avril 2008 à 17h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:bruit des éoliennes

Je suis allé un jour écouter le bruit des éoliennes de la Cham de Chamlonge, en Ardèche : j'ai entendu ronfler le ventilateur qui refroidit le transformateur situé dans le pied du mat, mais pas les pales.
J'ai entendu le vent souffler, mais pas de modulation liée au mouvement des pales.
Au pied d'une des 12 machines, j'ai remarqué qu'une des pales émettait un léger couinement en passant devant le mat.
Pendant toute la promenade, j'ai bien entendu mon chien qui haletait, car il faisait chaud et les visiteurs qui discutaient.
Pour rester rigoureux, je dois dire que mes observations ont été faites par un vent "modérément fort" et qu'il est possible qu'en cas de tempête celà soit un plus bruyant.

dahu 43 | 03 avril 2008 à 20h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Ne confondons pas LES et DES

Pour ce qui est des éoliennes comme pour n'importe quel sujet nous avons tous l'habitude d' utiliser sans discernement LES à la place de DES

Il y a certainement DES éoliennes qui posent problèmes çà et là en France et ailleurs pour des raisons diverses avec probablement DES leçons (pas toutes LES leçons peut-être encore) qui en ont été tirées.

Mais LES éoliennes dans leur ensemble sont éco-défendables

Quand nous lisons, quand nous parlons, quand nous écrivons demandons nous systématiauement
"Est-ce que mon LES est fondé" ?

Le nom qui suit LES a toujours intérêt à être accompagné d'un adjectif ou d'un complément de nom qui nuance utilement le propos. Autrement il y a de gros risques d'incompréhension et de stérilité.

Le monde s'en portera mieux.

Les Français n'ont pas élus le locataire de l'Elysée actuel

LE Français n'existe pas.; par contre le français est très mal parlé.

Anonyme | 04 avril 2008 à 10h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
tempête

en cas de tempête une éolienne ne tourne pas...

eolienne07 | 19 août 2008 à 13h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:tempête

Par tempête, je voulais dire "vent fort", sans aller jusqu'à notre Burle hivernale.

dahu43 | 22 août 2008 à 22h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:bruit des éoliennes

Bonjour, ceux qui pensent que les éoliennes font peu où pas du bruit, allez visitez St Crépin , Bernay st Martin Ally, contactez les riverains, vous allez etre surpris!
Si vos lisiez anglais, allez sur google, tapez "The sound of high winds" c'est un peu long ce thèse mais le rérumé est fort interessant!
J'ajoute, pas de vent, pas de courant...quand on mette beaucoup d'éoliennes, il faut en même temps installer presque l'équivalent THF (thermique a flamme) pour compenser le manque du vent, or, les éoliennes sont indirectement responsables pour l'augmentation des émissions de CO2...ne vous laissez vous pas plumer par les promoteurs et les maires qui ne voient que l'argent, eoliennes cé n'est pas ecology mais economie!
Mareille

Mareille | 26 décembre 2008 à 16h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:bruit des éoliennes

Je maintiens les termes de mon intervention ci-dessus, et j'ajouterai que, venant de subir un audiogramme, je suis qualifié de "ayant une bonne audition".

Une éolienne, sur la base de ce que j'ai vétifié, fait moins de bruit que le 4X4 du promeneur qui passe au pied de son mat.

Quand à la nécessité de mettre en route des centrales thermiques pour compenser le manque de production éolienne quand il n'y a pas de vent, je crois qu'il existe bien d'autres façons de fournir pendant les pointes de conqommation, en particulier avec les aménagements hydrauliques à deux réservoirs.

Depuis qu'un homme politique en fin de carrière a déclaré la guerre aux éoliennes, la campagne bat son plein, mais il faudrait au moins avoir des arguments réels.

L'éolienne devient un moyen de lutter contre la désertification des campagnes en apportant aux petites communes des ressources inespérées.

Celà dérange-t-il quelqu'un que des gens vivent hors des centres urbains gros condsommateurs d'énergie ?

dahu43 | 26 décembre 2008 à 18h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager