En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bruno Le Maire : "Les quotas de pêche sont imposés par des technocrates de Bruxelles"

Agroécologie  |    |  Euractiv.fr

Sur le plateau de l'émission Mots Croisés sur France2, Bruno Le Maire a déclaré, lundi 14 janvier, que les quotas de pêche étaient "imposés ( …) par des technocrates de Bruxelles sans légitimité démocratique".

Faux

L'ancien ministre de l'Agriculture et de la Pêche (2009-2012) de Nicolas Sarkozy connaît bien les arcanes du pouvoir européen. Il a négocié de nombreux dossiers comme les quotas laitiers ou ceux… de la pêche. Il était d'ailleurs réputé pour son efficacité dans cet exercice. Mais, contrairement à ce qu'il affirme, la décision de fixer les quantités de poissons pêchés tous les ans revient aux ministres des Vingt-Sept et non pas à d'obscurs fonctionnaires.

Le processus démarre, chaque année, en juillet. La Commission européenne donne ses premières orientations sur ce qu'elle appelle les "taux admissibles de capture (TAC)". Les chiffres sont affinés entre septembre et novembre - en fonction des types de poissons et des zones de pêche -, une fois les avis définitifs des scientifiques rendus. Les fourchettes de quotas conseillés constituent la base de la négociation.

Dans la foulée, les discussions commencent au sein de groupes de travail du Conseil de l'Union européenne. Tous les Etats sont représentés : les diplomates défendent l'avis de leur gouvernement et soulignent les points de divergences avec les propositions de la Commission. Les négociations débutent réellement quand le dossier arrive sur la table des ministres de la Pêche. Des réunions "trilatérales" sont organisées. Des représentants de la Commission et de la présidence tournante du Conseil reçoivent les ministres un à un, assistés de...

© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [17683] / utilisation du flux d'actualité.

Réactions2 réactions à cet article

 

Vous avez bien fait de rappeler les fondamentaux de la politique européenne.

M. Le Maire n'a pas été franc du collier sur « Mots croisés ». Il m'a énormément déçu.

Wackes Seppi | 31 janvier 2013 à 16h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bruno Le Maire relaye ce que lui souffle une administration maritime politiquement tout à lui. Elle en a été récompensée par Claude Guéant et Bernadette Malgorn, en faisant main basse sur la protection de l'environnement marin, malgré ses échecs en gestion des pêcheries, comme - rapport de la cour des comptes - en sécurité maritime (organisation aberrante guidée par des logiques d'emprises corps et non par une logique de compétence effective. Le nouveau pouvoir n'a pas encore compris, mais ça va venir. Retour à Le Maire : pur technocrate, qui ne renonce qu'une fois ses retraites assurées, il a une responsabilité dans cette situation en tant qu'ancien ministre du secteur, comme pour l'agriculture, sa pollution et ses captations de financements publics, par exemple européens (...). M. Le Maire était à Brême vendredi dernier pour l'anniversaire du traité de l'Elysée, à l'invitation de l'Institut français. Son propos, idéologique, dans un contexte de non débat, quasi stalinien, était assez consternant jusqu'à la goujaterie : si les hôtes allemands (leurs élus ont rappelé la raison d'être de l'UE suite à l'hitlerisme) n'ont pas bronché en salle, les langues se sont déliées dans la séance petits fours. Ils ont peu goûté M. Lemaire, par ex. sur l'esprit et le français pour la conversation, et l'allemand, juste pour la résolution de problème. Hélas pour nous qui ne résolvons rien (PCP, PAC). Et c'est faux : les allemands sont en plus très conviviaux, avec de l'esprit. Dit et re-di

INSPECTEUR COLOMBO | 01 février 2013 à 12h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…