En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bureaux et commerces, vers une extinction des feux après 1h du matin

Energie  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Une extinction des feux obligatoire après une heure du matin pour les bureaux et commerces ? C'est ce qu'envisage, le gouvernement dans un arrêté à paraître pour économiser de l'énergie et lutter contre la pollution lumineuse. Entre 1h et 6h du matin, seront ainsi interdits l'éclairage des façades, des vitrines commerciales et des intérieurs de bâtiments visibles de l'extérieur, selon le Parisien qui a obtenu une copie du document.

Le syndicat des entreprises du génie électrique et climatique (Serce) considère cette mesure comme "un cautère sur une jambe de bois". Pour lui, une véritable action d'efficacité énergétique passe par la mise en place de dispositifs de pilotage des installations de jour comme de nuit. Ces derniers permettraient d'économiser de 50 à 70 % de la consommation d'énergie et seraient amortis entre 3 et 5 ans. Problème de sécurité, de visibilité des commerces, la confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) s'oppose à ce couvre-feu en l'état. Il propose le maintien de l'éclairage habituel dans la limite d'une heure après la fermeture de l'établissement. Ensuite, au-delà de cet horaire, une baisse du niveau d'éclairement inférieur à 10 % du niveau maximal pourrait être envisagé.

"C'est une mesure de bon sens que nous saluons et nous espérons que, d'ici sa publication, l'arrêté ne sera pas vidé de sa substance," souligne Maryse Arditi, responsable du réseau Energie de France Nature Environnement (FNE). Selon l'association, cette extinction obligatoire des éclairages devrait permettre d'économiser l'équivalent de la consommation électrique de 260 000 ménages.

Réactions3 réactions à cet article

 

Il y a cinquante ans, l'éclairage de ma commune était vétuste. La municipalité l'a fait transformer.
Après la transformation, les lampes s'allumaient à la tombée de la nuit et, de minuit à 5h, une lampe sur 2 s'éteignait, à tour le rôle, pour économiser l'électricité. Puis tout se rallumait jusqu'au lever du jour.
Il faut dire qu'à cette époque, chacun n'utilisait que ce qui était strictement nécessaire.
Et les maires ne faisaient pas de concours pour savoir qui dépenserait mieux l'argent des autres...
Niv

niv | 02 avril 2012 à 10h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

dés qu'une mesure est prise les lobbyistes de tous poils ce manifestent on peut voir ici la mauvaise foi de la serce,quant a la cgpme je propose de faire payer l'électricité au prix fort entre 1h et 6h du matin pour voir s'ils restent sur leurs positions.

lio | 02 avril 2012 à 12h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

je n'ai pas besoin de voir une publicité la nuit (et même le jour!!). par contre je trouve rassurant de passer dans une rue à pied éclairée.

gestes de base | 26 juillet 2012 à 09h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager