En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un premier camion avitailleur 100 % électrique fin 2020 à Toulouse

Transport  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Un premier camion avitailleur 100 % électrique fin 2020 à Toulouse

La société d'engineering spécialisée dans les domaines du transport et de la logistique, Gaussin, et le groupe Total, ont annoncé qu'ils s'attelaient au développement du « premier camion avitailleur 100 % électrique ».

La plupart des aéroports en France rapprovisionnent les avions en carburant grâce à des camions avitailleurs. Une autre option, utilisée par exemple par Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle, passent par des oléoserveurs, des réseaux de canalisation circulant sous l'aéroport jusqu'aux différents tarmacs.

Le prototype de camion avitailleur électrique sera destiné au site industriel d'Airbus à Toulouse. Il devrait tracter deux citernes de 30 tonnes de carburant chacune. L'objectif des partenaires est de le livrer à la fin de l'année 2020.

La filiale de Total qui travaille à la conception et à la fabrication de batteries pour véhicules commerciaux et industriels hybrides et électriques, Saft, fournira les batteries lithium-ion.

« Cette première commande ferme permet d'enrichir l'offre de Gaussin sur le marché des véhicules électriques et à Total d'apporter une solution adaptée au métier de l'avitaillement, se réjouissent les deux partenaires. Elle ouvre également la voie au développement commun d'une flotte de véhicules innovants spécifiquement dédiée à l'aviation ».

Réactions5 réactions à cet article

 

Je rêve ! Un camion électrique pour acheminer du kérosène. Ah vraiment, Total pourra se targuer de faire un effort pour la transition écologique !

MoveOnEarth | 26 mai 2020 à 10h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Parfait quel beau sujet de recherche ! L’électricité statique et le kérosène font une excellente bombe dont le détonateur reste à stabiliser ! On l'a bien fait avec la nitroglycérine alors ... A quand les tracteurs agricoles avec un fil qui traine au sol ou un vrai boulet comme une batterie ?

zhaooo2000 | 26 mai 2020 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Se passe de tout commentaire vu l'aberration et l'hypocrisie de la chose !

ecovia | 26 mai 2020 à 12h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Allez, encore un petit effort et nous aurons bientôt des plateformes de forage à alimentation 100 % électrique, des tankers de transport du brut à voile et des raffineries tournant à l'huile de palme garantie déforestation sauvage.

Pégase | 26 mai 2020 à 15h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce n'est aberrant que pour ceux qui veulent supprimer le transport aérien. Pour les autres, et j'en suis car il rend des services irremplaçables (même si tous ne le sont pas), c'est une piste intéressante car, en l'absence d'alternatives aux carburants fossiles à court terme, c'est surtout au sol que l'on peut faire des économies d'émissions (d'autant plus en l'espèce qu'il n'est pas rare que, par défaut de communication entre les pilotes et les "stations services" aéroportuaires, ces fameux camions effectuent des trajets entre leur base et les aéronefs non suivis d'avitaillement).

adjtUAF | 26 mai 2020 à 18h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager