Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Capture et stockage de CO2 : une étude de faisabilité pour une cimenterie américaine

Energie  |    |  S. Fabrégat
Capture et stockage de CO2 : une étude de faisabilité pour une cimenterie américaine

Total, LafargeHolcim, Svante et Oxy Low Carbon Ventures vont mener une étude de faisabilité pour capter et valoriser de manière industrielle du CO2 dans une cimenterie Holcim Portland à Florence (Colorado, États-Unis). Les trois premiers partenaires ont déjà travaillé ensemble sur un projet de capture et de réinjection de CO2 dans une cimenterie Lafarge Richmond au Canada.

« Cette étude a pour objectif d'évaluer le coût d'un tel dispositif, qui serait conçu pour capter annuellement jusqu'à 725 000 tonnes de dioxyde de carbone, directement issu de la cimenterie LafargeHolcim. Ce dioxyde de carbone serait ensuite stocké définitivement en sous-sol par Occidental », expliquent les partenaires.

L'industrie du ciment est la plus émettrice en CO2 après le secteur énergétique. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime que la captage et le stockage de CO2 seront une technologie clé dans la décarbonation des économies.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Votre conseil en droit des problématiques Énergies-Climat Huglo Lepage Avocats
Déstratificateurs pour un chauffage optimal des bâtiments de grande hauteur Hellio