En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Gouvernement recule sur l'instauration d'un prix plancher du carbone

Energie  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

L'instauration d'un prix plancher du carbone n'est pas pour tout de suite. C'est ce qui ressort d'une prise de position du secrétaire d'Etat au budget Christian Eckert affirmée jeudi 20 octobre dans le cadre de la discussion du projet de loi de finances pour 2017, rapportent Les Echos.

Le Gouvernement a refusé d'apporter son soutien à un amendement des députés socialistes Serge Bardy et Jean-Paul Chanteguet visant à assujettir la production d'électricité à partir de charbon à la taxe intérieure sur la consommation (TICC). "Cette exonération renforce actuellement de manière artificielle la compétitivité des centrales à charbon qui sont les plus polluantes. Sa suppression contribuera, à terme, à réduire la production d'électricité à base de charbon au profit de l'électricité issue des centrales à gaz, moins polluantes, et des énergies renouvelables (solaire, éolien...)", estimaient les parlementaires.

Christian Eckert a avancé comme arguments le risque de fermeture des cinq centrales à charbon françaises, avec les conséquences sociales qu'elles impliqueraient, ainsi que des risques juridiques au regard du droit européen. Les salariés des centrales de Cordemais (Loire-Atlantique), du Havre (Seine-Maritime), d'Emile Huchet (Moselle) et de Gardanne (Bouches-du-Rhône) se sont mobilisés jeudi contre cette taxe carbone. "Avec les alertes lancées par les pouvoirs publics et les entreprises de l'énergie de ces derniers jours en France concernant une pénurie d'électricité pour l'hiver 2016-2017, il est grand temps de stopper la casse de la production thermique d'électricité et de revenir sur le projet de taxe CO2 franco-français", réagit la FNME-CGT.

Faisant suite à la COP21, François Hollande avait déclaré lors de la quatrième conférence environnementale en avril dernier que la France s'engagerait unilatéralement à donner un prix plancher au carbone, et ce "dès cette année". En juillet dernier, Ségolène Royal avait annoncé que cette disposition ne viserait que les centrales au charbon.

Réactions1 réaction à cet article

 

Après le grenelle de l'Environnement qui a très bien profité aux grosses sociétés qui ont répondu aux appels "projets chaudières bois et réseaux chaleur" et se sont engouffrés dans la faille du bois renouvelable, laissant à penser que c'était écologique alors que c'est une catastrophe au point de vue rejets pollutions atm. , santé, ressources bois et gabegie financière des fonds ademe. La transition énergétique et le PPE devaient réduire et taxer les productions des centrales thermiques les plus polluantes charbon et fuel ...tout le monde était d'accord ! ( tiens comme pour l'écotaxe ! ) Maintenant on a des centrales nucléaires avec un parc dont on ne sait quelle tranche est la moins dangereuse, des énergies électriques alternatives (éoliennes et solaire) dont on connait maintenant le coût exponentiel sans en avoir une production conséquente en continu, des centrales gaz cogénération qui poussent partout en ville ! ( comparer les rejets pollutions des centrales gaz cogénération et des chaudières gaz !) Nantes, Rezé et peuvent consommer du gaz de schiste importé par ENGIE, les nouveaux appels à projets ademe admettent que l'on peut importer le bois énergie ... maintenant tous s'entendent pour ne pas taxer le charbon, et même localement pour installer une chaufferie ERENA en ville 44400 Rezé. Le bois viendra du Brésil et le gaz des states ou du Canada ? Urgent recherchons débouchés pour nos responsables écologico-politiques de Nantes Métropole qui ont décidé de tout cela

jeannot37 | 24 octobre 2016 à 10h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager