En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Face aux carences de l'État, les territoires en première ligne pour développer la bio

Pour beaucoup, l'État ne se donne pas les moyens de ses ambitions pour développer l'agriculture biologique. Les territoires peuvent agir au niveau local pour changer la donne. Détails des leviers d'actions à l'heure des municipales.

Agroécologie  |    |  Rémi Pin  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.237.94.109
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Face aux carences de l'État, les territoires en première ligne pour développer la bio
Des ventes en hausse de 14 % en 2019. Une croissance à deux chiffres qui devrait se poursuivre, au moins jusqu'en 2022… Le marché du bio en France connaît un essor depuis plusieurs années, qui n'est pas sans conséquences : guerre des prix, industrialisation… La bio se retrouve victime de son succès, et la France importe aujourd'hui 30 % de ses besoins. « Désengagement de l'État dans les aides » La France dispose-t-elle d'une politique qui permette de redresser la barre et de devenir...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager