Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Cargo échoué à Anglet : 20 tonnes de carburant à la mer, mais pas de pollution des plages

Transport  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Vingt tonnes de carburant se seraient écoulées du cargo espagnol qui a fait naufrage, le 5 février, à Anglet (Pyrénées atlantiques). Elles se sont "vraisemblablement dispersées" et diluées, a déclaré lors d'une conférence de presse Patrick Dallennes, le sous-préfet de Bayonne. Ce dernier écarte donc le risque d'une pollution directe des plages.

Hier après-midi, lors de son déplacement sur les lieux de l'accident, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier avait déjà déclaré que "les risques de pollution massive sont a priori écartés". Dans un communiqué, l'association Surfrider "refuse de minimiser cet accident car il y aura inévitablement des conséquences sur l'environnement marin". La ligue de protection des oiseaux (LPO) craint quant à elle des "impacts collatéraux" sur la biodiversité.

L'arrière du bateau, qui s'est cassé en deux puis en trois, reste inaccessible. Il contient 70 tonnes de carburant de propulsion. Selon le sous-préfet, les experts de la société d'assurances du cargo, accompagnés par des pompiers et des membres du Centre d'expertises pratiques de lutte antipollution (Ceppol), n'ont pas pu y accéder cette nuit. Une nouvelle tentative est en cours pour tenter de pomper le carburant stocké dans l'épave. De son côté, l'Agence régionale de la santé (ARS) d'Aquitaine procède à des prélèvements de l'eau autour de l'épave, indique le maire d'Anglet, Jean Espilondo.

Deux enquêtes ont été ouvertes : l'une par la gendarmerie maritime, l'autre par le bureau d'enquête-accident espagnol.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Barrages de confinement pour débris flottants DIFOPE